« On est dans l’Indien ! ». Les choses compliquées commencent pour François Gabart.

49 Jours Chrono : Après son passage au Cap de Bonne-Espérance, François Gabart est entré dans l’océan Indien. La météo est favorable avec un vent conséquent. Le skipper continue de filer à vive allure, mais attention les affaires risquent de se compliquer dans les heures à venir : des vents viennent de Madagascar avec des vitesses à plus de 50 noeuds et le skipper va devoir les contourner. La vitesse du Trimaran Macif va donc fortement diminuer dans les prochains jours, voir les prochaines heures.

Publié le , modifié le