« C’est un peu la panique ». Premier iceberg en vue pour François…

49 jours chrono. Alors qu’il s’apprêtait à sortir manœuvrer ce matin pour obliquer sa route vers le nord, François Gabart a dû précipiter sa manœuvre à la vue d’un iceberg. En liaison avec sa cellule routage, il avait en effet été défini de ne pas descendre plus sud pour ne pas avoir à naviguer dans une zone d’eaux froides à proximité. L’empannage avait donc été prévu en bordure de cette zone ; la visibilité étant bonne et les conditions maniables. Mais la vue de cet iceberg est sans conteste une aide à la décision imparable et a donc pressé la manœuvre ce matin.

Publié le , modifié le