Attention aux dernières heures de course…

49 jours chrono. Si l’arrivée est imminente (dimanche matin à priori), attention aux derniers milles pour François Gabart ! contraint de remonter jusqu’au sud de l’Irlande en raison d’une dorsale, le skipper entre dans une zone où le traffic maritime est très dense. Il faudra donc qu’il soit très vigilant et qu’il veille beaucoup pour éviter un accident de dernière minute. Christian Le Pape, directeur du Pôle Finistère Course au Large, et Vincent Riou, skipper, nous expliquent les enjeux de ces ultimes heures de course…

Publié le , modifié le