Victoire Thomas Voeckler (BBOX) podium TDF 2010
Thomas Voeckler (BBOX) | Florent Brard

Voeckler en héros, Contador en jaune !

Publié le , modifié le

Thomas Voeckler (Bbox Bouygues Telecom) a remporté en solitaire la 15e étape du Tour de France entre Pamiers et Bagnères-de-Luchon au terme d'un numéro de haut vol. Andy Schleck, victime d'un saut de chaîne alors qu'il avait porté une attaque à Contador, a finalement dû céder son maillot jaune à l'Espagnol pour huit secondes.

On ne l'attendait presque plus. A la traîne depuis deux semaines, Thomas Voeckler a surgi, a rugi de nouveau. Et avec la manière ! Toujours plein de panache, le leader de la Bbox Bouygues Telecom a su faire parler sa science de la course pour distancer un à un ses neuf compagnons d'échappée pour finalement s'imposer en solitaire à Bagnères-de-Luchon. Le natif de Schiltigheim, qui participe à son 8e Tour de France, signe son 2e succès d'étape après une victoire à Perpignan l'an passé. En 2004, il avait porté le maillot jaune pendant 10 jours.C'est dans la terrible ascension du col du port de Balès que Voeckler a fait la différence. Au courage. A la classe aussi. Et quand, à 29 kilomètres de l'arrivée, il porte un démarrage foudroyant, Vandborg (Liquigas), Van Summeren (Garmin), Ivanov (Katusha), Mondory (AG2R), Ballan (BMC), Reda (Quick Step), Roberts (Milram), Turgot (Bbox Bouygues), Perez Arrieta (Footon) sont tous décramponnés. Au final, Voeckler s'impose avec 1'20 d'avance sur Ballan et Perez et 1'50sur Mondory, qui règle au sprint un petit groupe dans lequel figurent notamment Alberto Contador ou Denis Menchov. Mais pas Andy Schleck.

Le maillot jaune a en effet été retardé par un problème de dérailleur alors qu'il venait de démarrer, à moins de 4 kilomètres du sommet. Contador, qui venait de partir en chasse, a temporisé quelques instants avant de relancer l'allure et de garder avec lui le Russe Denis Menchov et l'Espagnol Samuel Sanchez. Dans la descente, Contador a relayé parcimonieusement ses compagnons sans chercher visiblement à creuser l'écart sur le porteur du maillot jaune, qui s'est battu tout seul dans la descente pour limiter l'écart. Le Luxembourgeois, en dépit de tous ses efforts, est obligé de rendre son maillot jaune au leader d'Astana pour huit petites secondes. Ça promet pour demain…

Voir la video

Julien Lamotte