Vincent Jay met un terme à sa carrière

Publié le , modifié le

Le champion olympique 2010 de biathlon, Vincent Jay , a décidé de mettre un terme à sa carrière à l'âge de 27 ans, a annoncé dimanche la Fédération française de ski (FFS), sans donner plus de précisions sur les raisons de cette décision, qui intervient au tout début de la saison. A son palmarès, il compte un titre olympique, deux victoires en Coupe du monde et quatre podiums individuels sur le circuit mondial.

"L'un des leaders de l'équipe de France de biathlon, Vincent Jay , a décidé de mettre un terme à sa carrière sportive", a indiqué la FFS dans un bref communiqué.Cette annonce met fin à une carrière entamée spome toute assez courte, puisqu'il avait fait ses premiers pas en coupe du monde en 2005-2006. Mais entre temps évidemment, il y a eu son fait de gloire.

Alors que le Savoyard connaissait jusqu'alors des saisons en demie-teinte, il avait créé une immense surprise en décrochant, au nez et à la barbe de tous les grands noms de la discipline, la médaille dans l'épreuve de sprint des jeux Olympiques 2010 de Vancouver, profitant des conditions météorologiques qui avaient perturbé par la suite les favoris. Il avait confirmé deux jours plus tard en remportant la médaille de bronze dans la poursuite. Mais depuis son zénith olympique, le biathlète savoyard n'a plus vraiment brillé.

Il a ainsi terminé à la 20e place du classement général de la Coupe du monde 2010-11 et au 48e rang mondial la saison dernière alors qu'il était 11e mondial l'hiver des JO-2010. Samedi, pour ce qui devait être sa dernière apparition en Coupe du monde à Hochfilzen (Autriche), Jay  s'est classé 42e de la poursuite à plus de trois minutes du vainqueur avec quatre pénalités au tir.Cet hiver, il avait marqué seulement deux points (39e du sprint d'Hochfilzen) en cinq courses et voyait son statut de titulaire dans le relais tricolore menacé.

Fabien Saguez, directeur technique national: Cela peut paraître surprenant, mais Vincent a fait un choix personnel, car depuis plusieurs saisons, depuis Vancouver, il était en difficultés physiquement. Vincent est un garçon extrêmement sérieux, cela devenait pour lui difficile de faire tout ce travail à l'entraînement et de voir les écarts avec les autres augmenter"  

Est-ce cette période délicate qui a conduit Vincent Jay à prendre une décision aussi radicale ou un manque de motivation. C'est sans doute un peu des deux comme le biathlète essaie de s'en expliquer dans son propre communiqué: "Cette décision a été difficile à prendre. On n'abandonne pas ce qui a été le fil conducteur de ma vie d'enfant,d'adolescent puis de jeune adulte, sans un pincement au coeur et à l'âme...J'ai retourné le problème dans tous les sens, jour et nuit. J'ai réfléchi, analysé, pesé consciencieusement le pour et le contre. Aujourd'hui,u je sais. C'est l'unique et la meilleure issue pour que les belles années passées à pratiquer le biathlon au plus haut niveau ne se transforment pas en calvaire."

francetv sport @francetvsport