Van den Broeck Lotto Belisol
Jurgen Van den Broeck (Lotto Belisol) | DIRK WAEM / BELGA MAG / BELGA/AFP

Van den Broeck ne repart pas

Publié le , modifié le

Après Maxime Bouet (AG2R-La Mondiale), radius gauche cassé, c'est au tour de Jurgen Van den Broeck d'abandonner le Tour de France à cause de la chute qui a secoué le peloton dans les rues de Marseille mercredi. Touché au genou, le Belge de l'équipe Lotto-Belisol a renoncé à prendre le départ de la 6e étape entre Aix-en-Provence et Montpellier.

"Bouhanni est entre autre tombé devant moi et avant que je ne m'en rende compte, j'étais à terre. La douleur se situe surtout au niveau de mon genou qui est sérieusement touché. Pour le reste, ce n'est pas trop grave; quelques écorchures, mais cela guérira rapidement. Après trois jours en Corse, on était content de pouvoir débuter indemne le reste du Tour, mais comme je l'ai déjà souvent dit, il peut se passer quelque chose tous les jours ici." Ces quelques mots qui racontent sa chute, c'est à peu près tout ce que Jurgen van den Broeck retiendra de son Tour de France 2013. Outsider pour le podium final à Paris, le Belge espérait reprendre la course jeudi mais son corps en a décidé autrement.

Un genou liquide

A Marseille, le médecin de l'équipe Jan Mathieu faisait état d'un "sérieux oedème et une ecchymose" au genou droit. Traité toute la nuit avec de la glace et un bandage compressif, Van den Broeck n'a pas eu le temps de récupérer. "Ce matin, il semblait y avoir beaucoup de liquide dans le genou. Nous avons enlevé 85cc de liquide de l'articulation, ce qui fait penser à une blessure interne. Jurgen a encore tenté de rouler sur les rouleaux, mais cela n'a rien enlevé", a indiqué le médecin des Lotto Belisol.

Tout sur Greipel

Cet abandon est un coup dur pour la formation belge qui jouait sur deux tableaux, le général et les victoires d'étape avec André Greipel. "C'est naturellement un drame pour notre équipe, a constaté le manager Marc Sergeant. Jurgen a oeuvré pour cet objectif principal et pour la deuxième fois en quatre ans, il doit abandonner la bataille suite à une chute. On a souvent entendu avant le Tour la question de savoir s'il est faisable d'être au départ avec deux fers de lance. Notre objectif de remporter des étapes avec André Greipel reste intact. Ensuite, d'autres gars vont avoir la possibilité de se mettre en évidence." Si possible en dehors des chutes ou de l'infirmerie.