Kim Clijsters
Kim Clijsters n'a pas tremblé face à la Biélorusse Yakimova | AFP - JACQUES DEMARTHON

Un mardi riche en rebondissements

Publié le , modifié le

Les têtes de série ont globalement tenu leur rang lors d'une journée marquée tout de même par l'élimination de Nicolas Almagro. Rafael Nadal (N.1, en 5 sets contre Isner), Andy Murray (N.4, face à Eric Prodon) et Robin Soderling (N.5) sont passés tout comme Chardy et Clément. Chez les dames, Maria Sharapova et la Française Caroline Garcia (wild-card) ont franchi l'obstacle au contraire d'Ana Ivanovic, la gagnante de 2008.

Prodon déboussolé

Issu des qualifications, Prodon, qui ne comptabilise qu'un succès sur le circuit ATP, n'est toujours pas parvenu à franchir ce premier tour du tournoi de Roland-Garros. Plus habitué à jouer sur le circuit secondaire, le joueur de 29 ans a eu du mal à trouver ses repères sur le Suzanne Lenglen et s'est incliné en 1h15 de jeu. Mais le tirage au sort ne lui a pas vraiment été favorable, lui qui est tombé face au numéro 4 mondial. Invité par les organisateurs à trois reprises en 2000, 2002, 2008, Prodon n'a jamais atteint le deuxième tour, et va devoir se replonger dans le circuit secondaire, où il compte cinq titres et six finales en Challenger et 16 titres pour 10 finales en Futures. Vainqueur en trois manches, 6-4, 6-1, 6-3, Murray retrouvera au deuxième tour l'Italien Simone Bolelli.

La relève bleue pointe son nez

Caroline Garcia (bénéficiaire d'une wild card) s’est imposée en deux petits sets (6-3, 6-4) contre la Tchèque Zuzanna Ondraskova au premier tour du tournoi. En revanche, un autre grand espoir du tennis féminin français n’a pas eu cette chance. Kristina Mladenovic a fini par perdre contre la Japonaise Ayumi Morita 2-6, 6-4, 7-5 après 2h23 de jeu. Non sans avoir livré un très beau combat. Les deux Bleues représentent l'avenir (Garcia a 17 ans, Mladenovic 18 depuis le 14 mai). Une bonne nouvelle pour Nicolas Escudé et l'équipe de Fed Cup qui espère retrouver le très haut niveau des années Mauresmo.

56 minutes inside

Il n'aura fallu à Maria Sharapova que 56 minutes pour sortir la Croate Mirjana Lucic 6-3, 6-0. Revenue à son meilleur niveau depuis quelques semaines, avec notamment un titre obtenu à Rome, la Russe a cette fois définitivement oublié sa blessure à l'épaule droite qui l'avait éloignée des courts entre 2008 et 2009. Vainqueur à Wimbledon en 2004, de l'US Open en 2006, et en Australie en 2008, Sharapova aimerait bien réaliser un carton plein sur les quatre tournois majeurs, avec pourquoi pas, un succès Porte d'Auteuil.

Almagro tombe de haut

L'Espagnol Nicolas Almagro, tête de série N.11, a été éliminé au premier tour par le Polonais Lukasz Kubot, vainqueur en cinq sets 2-6, 3-6, 7-6 (7/2), 7-6 (7/2), 6-4 après un superbe renversement de situation. Une surprise puisque l’enfant de Murcie est considéré comme un vrai spécialiste de la terre ocre. Quart de finaliste à Paris en 2008 et 2010 (battu par Nadal), Almagro avait remporté en février les tournois de Costa Do Sauipe et Buenos Aires. Et il restait sur un succès à Nice dimanche. Bravo Kubot !

Ivanovic n’est plus là

Ana Ivanovic, lauréate en 2008, s’est montrée très déçue par sa défaite d’entrée. La Serbe a tenu à l’expliquer par des pépins physiques et les conditions météorologiques : « Je suis déçue de la manière dont j'ai joué. Il y avait beaucoup de vent, je ne pouvais pas vraiment ajuster mon jeu et dominer avec mon coup droit. Mon inflammation au poignet est partie, mais je continue mon traitement et je n'ai pas pu m'entraîner comme je le souhaitais ces derniers jours. C'est très frustrant. Maintenant, il faut que je puisse jouer plus régulièrement et travailler avec constance."

Le chiffre du jour: 5

Cinq comme cinq sets. Jamais Rafaël Nadal n'avait disputé un match en cinq sets à Roland Garros. L'Espagnol avait toujours l'habitude de s'imposer à la Porte d'Auteuil en trois ou quatre sets. A noter que sa seule défaite (ndlr: en 2009 face au Suédois Soderling) avait été concédée également en quatre sets...

Soderling perturbé

Ce mardi aurait également pu coûter cher à Robin Soderling. Le double finaliste sortant et tête de série N.5, a bataillé face à l'Américain Ryan Harrison qu'il a finalement dominé en quatre manches 6-1, 6-7 (5/7), 6-3, 7-5. Le Suédois a certainement été gêné par le jeu de son adversaire, mais il a aussi été perturbé par le remplacement au pied levé de l'Allemand Benjamin Becker, forfait de dernière minute en raison d'une blessure au coude gauche. Soderling rencontrera au prochain tour l'Espagnol Albert Ramos.

Chardy mieux que Roger-Vasselin et Mahut

Jérémy Chardy est passé. Il a dominé le Bulgare Grigor Dimitrov en trois sets 6-2, 6-4, 6-4. Edouard Roger-Vasselin a subi un tout autre sort au premier tour du tournoi de Roland-Garros face au Tchèque Lukas Rosol, vainqueur en cinq sets 3-6, 6-2, 6-4, 3-6, 7-5. Même déconvenue pour Nicolas Mahut qui a été éliminé au premier tour par le Sud-Africain Kevin Andersson, tête de série N.32, et vainqueur en quatre sets 6-4, 6-4, 6-7 (6/8), 6-3.

Clijsters a bien fait de venir

Kim Clijsters a réussi son retour à Roland-Garros, où elle n'avait plus joué depuis cinq ans, en dominant la Bélarusse Anastasiya Yakimova en deux sets 6-2, 6-3 mardi. Victime d'une entorse à la cheville au cours d'un soirée de mariage, la Flamande était incertaine jusqu'à une semaine avant le début du tournoi, mais n'a pas semblé souffrir lors de sa première victoire à Paris depuis 2006. La N.2 mondiale n'avait plus joué depuis le 31 mars. Elle joue à Paris avec "un énorme bandage" à la cheville qu'elle va porter probablement jusqu'à Wimbledon fin juin. Finaliste à Roland-Garros en 2001 et 2003, elle aura un deuxième tour a priori tout aussi tranquille, face à la Néerlandaise Arantxa Rus

Romain Bonte