Le Tour fait relâche
Le Tour fait relâche | JOEL SAGET / AFP

Un jour sans Tour

Publié le , modifié le

Après une semaine de course, la Grande Boucle s'accorde sa première journée de repos ce mardi à Mâcon. L'occasion de bien récupérer des efforts déjà consentis avant d'attaquer, dès demain, les premiers lacets des Alpes.

La première journée de repos arrive à point nommé pour les 177 coureurs restant sur le Tour. Pour chacun d'entre eux, le mot d'ordre est à la récupération, physique aussi bien que mentale, et à la projection. Car ce sont les Alpes qui se profilent déjà à l'horizon. Après l'éprouvant contre-la-montre de lundi, la faculté de chacun à se remobiliser sera déterminante. "J'espère que la journée de repos va me faire du bien", lâche ainsi un Pierre Rolland exténué après l'épreuve chronométrée.

Panser ses plaies et penser à l'avenir

Une chose semble avérée dans ces cas-là : on sent moins la fatigue lorsque l'on gagne. C'est pourquoi Wiggins et son armada Sky feront sans doute leur léger décrassage l'esprit serein. "Wiggo" a beau être tourné vers lui-même et ses propres sensations, il a  tout le temps, pendant la journée  de repos à Mâcon et dans le  Beaujolais, d'analyser le résultat du contre-la-montre et de se féliciter du bilan après les dix premiers jours de course. Pour d'autres, en revanche, ce jour de relâche risque d'être long et il faudra à Evans et tous les autres grands battus du contre-la-montre une grande force mentale pour repartir à l'assaut de la montagne dès mercredi. Enfin, pour les autres, cette journée dans le Beaujolais pourrait être mise à profit pour suivre quelques cours d'œnologie. De nombreuses équipes logent en effet aux alentours de la ville, à Juliénas, Villié-Morgon, Fleurie, Quincié-en-Beaujolais qui font les beaux jours du vignoble régional.

Repos en famille pour Thomas Voeckler

Voir la video

Julien Lamotte