Romain Sicard
Le Français Romain Sicard | AFP - Jeff Pachoud

Un jour de repos nécessaire pour "déconnecter"

Publié le , modifié le

Après une semaine de course et le passage des Pyrénées, les organismes ont été mis à rude épreuve, et la première journée de repos est donc la bienvenue sur ce Tour pour l’ensemble du peloton. Une journée qui va permettre de recharger les batteries pour de nombreux coureurs.

"Les étapes des Pyrénées ont été difficiles", explique le coureur Euskaltel Romain Sicard. "L’important est de déconnecter un maximum. Mais il ne faut pas oublier de rouler un peu pour ne pas couper complètement", ajoute le Champion du Monde espoir 2009.

Si de son côté Jérémy Roy compte passer du bon temps avec sa famille au bord de l’eau, le coureur de la FDJ.fr sait qu’il faut "déconnecter sans trop déconnecter" et rejoint Sicard dans son analyse. "Il faut rester un minimum actif en roulant une à deux heures également", indique l’un des équipiers de Thibaut Pinot.

Bardet : "Retrouver la vraie vie quelques heures"

Selon Samuel Dumoulin (AG2R), qui dispute son dixième Tour de France, "il faut s’échapper au maximum". "Ce sont des journées qui passent très vite, sachant qu’il y aura eu un gros transfert. Il faut s’évader quelques heures de la pression du Tour".

Même son de cloche du côté de son jeune coéquipier Romain Bardet, qui lui participe à son premier tour. "On en a besoin physiquement. Il faudra bien recharger les batteries. Je vais rester avec ma copine. Je vais retrouver la vraie vie quelques heures".

En revanche, pour Jérôme Cousin, qui découvre également sa première Grande Boucle, il va se calquer sur les habitudes de ses équipiers d’Europcar. "Je vais me fixer sur mes camarades et apporter un petit plus avec mon propre ressenti ", confie-t-il. "Mais, je suis originaire de Nantes. Je vais pouvoir saluer ma famille et des amis. Cela va faire du bien au moral".

Gilles Gaillard