Samantha Stosur
L'Australienne Samantha Stosur, finaliste 2010, veut revoir Roland-Garros en grand | AFP - Patrick Kovarik

Un dimanche d'échauffement

Publié le , modifié le

Finaliste ici-même l'an dernier et finaliste à Rome voici une semaine, Samantha Stosur n'a pas raté son entrée en matière, comme Ferrer, Tsonga, Jankovic ou Goerges. En revanche, Marin Cilic (N.19) et Shahar Peer (N.19) sont tombés. Alizé Cornet a été le premier représentant tricolore à se qualifier pour le 2e tour, niveau que ne verra pas Lleyton Hewitt, forfait quelques heures avant de jouer Albert Montanes. Sur 12 Français, cinq se sont qualifiés ce jour.

La belle histoire de Teixeira

A 21 ans, Maxime Teixeira, pour sa première participation à un tournoi du Grand Chelem, s’est qualifié pour le 2e tour de Roland-Garros. Les bras en croix, allongé sur la terre  du court N.3, il peut savourer. Il lui a fallu près de quatre heures de jeu pour se défaire de son compatriote Vincent Millot, de trois ans son aîné, en renversant la vapeur de manière magistrale après avoir été mené deux manches à une. Dans ce choc franco-français entre deux détenteurs d’une wild-card, c’est donc le Rochelais de naissance qui poursuit sa route pour croiser probablement celle du maître Roger Federer, qui affrontera lundi Feliciano Lopez.

L'hommage au fiancé de Virginie Razzano

Moins d'une semaine après le décès de Stéphane, compagnon de Virginie Razzano, les copines de la joueuse ont voulu lui rendre hommage en portant un ruban noir sur leur tenue. Alizé Cornet a été la première à le faire: "Je suis une bonne amie de Virginie Razzano. J’ai porté ce ruban noir en hommage à Stéphane, son compagnon décédé récemment. C’était important de marquer le coup et je ne serai pas la seule à le faire", disait-elle. D'autres ont suivi le mouvement, comme Mathilde Johansson.

Le chiffre: 9

Dernière à avoir hérité d'une wild-card, Olivia Sanchez n'a pas pu l'honorer de belle manière contre la Slovène Polona Hercog. La 55e joueuse du monde s'est imposée en moins d'une heure, ne laissant qu'un seul jeu à la 153e mondiale, qui a connu une sérieux raté au service en accumulant neuf double-fautes, donc la dernière sur la balle de match. Difficile dès lors de bien figurer dans un match.

Le chiffre-maudit: 19

Première journée et deux têtes de série qui tombent, rien d'inhabituel. Mais Marin Cilic et Shahar Peer avaient un point commun: ils portaient le numéro 19 dans le tableau. Le Croate pensait sans doute que son aventure parisienne durerait plus longtemps après deux présences en 16e de finale ces deux dernières années. Mais, l’Espagnol Ruben Ramirez Hidalgo, a eu raison du récent quart de finaliste à Rome, tombé en moins de trois heures (7-6, 6-4, 6-4). L'Israëlienne n'a pas connu plus de réussite contre la 80e mondiale, Maria José Martinez Sanchez, qui s'est imposée 7-6, 6-1.

La tranquillité des têtes de série

Finaliste en 2010 à Paris, finaliste voici une semaine à Rome, Samantha Stosur a rapidement retrouvé ses repères sur le court Central, en disposant de la Tchèque Iveta Benesova, 25e mondiale voici deux ans mais retombée au 53e rang, sur un score net 6-2, 6-3. Pas de problème non plus pour David Ferrer (N.7), tombeur de Nieminen 6-3, 6-3, 6-1, pour Jelena Jankovic (N.10), contre Alona Bondarenko 6-3, 6-1, pour Stanislas Wawrinka (N.14), face à Augustin Gensse 4-6, 6-3, 6-4, 6-2, pour Julia Goerges (N.17) aux dépens de Mathilde Johansson 6-1, 6-4, sans oublier Jo-Wilfried Tsonga (N.17), vainqueur de Hajek 6-3, 6-2, 6-2.

Retour gagnant pour Rufin 

Guillaume Rufin, 255e mondial après de gros problèmes à la hanche, a réussi son come back à Paris en disposant en trois petits sets (6-2, 6-3, 6-2) de son compatriote Adrian Mannarino, 53e à l'ATP. Une belle performance pour le jeune homme né en 1990 qui espère grimper rapidement les échelons et oublier ses déboires physiques. Capable de frapper fort des deux côtés, solide au service et généreux dans l'effort, Rufin retrouvera peut-être Gaël Monfils au deuxième tour si le Parisien vient à bout de l'Allemand Bjorn Phau. L'occasion d'une belle bagarre en perspective entre ces deux joueurs explosifs.

Première qualifiée: Simona Halep

Il fallait jouer en moins d'une heure pour devenir le premier, ou la première, à se qualifier pour le 2e tour des Internationaux de France. En 2011, cette personne porte le nom de Simona Halep, elle est âgée de 20 ans et pointe au 67e rang mondial. En 59 minutes, sur le court N.17, elle a disposé de la Russe Alla Kudryavtseva, 71e mondiale, 6-2, 6-1.

Hewitt privé de tournoi !

Après les forfaits de David Nalbandian, Andy Roddick, Juan Carlos Ferrero ou encore des sœurs Williams, c’est au tour de l’Australien Lleyton Hewitt de jeter l’éponge avant même le début du tournoi. Opéré en mars du pied, l’ancien numéro 1 mondial devait effectuer son retour à la compétition sur la terre battue parisienne mais une douleur à la cheville gauche est venue chambouler ses plans. Du coup, il est remplacé dans le tableau masculin par le Français Marc Gicquel en sa qualité de lucky-loser des qualifications.

Premier qualifié tricolore: Alizé Cornet

Pas vraiment en réussite depuis plusieurs mois, éliminée au 1er tour des qualification à Madrid et Rome, victorieuse de deux matches lors de ses six derniers tournois, Alizé Cornet a retrouvé le sourire en franchissant le 1er tour aux dépens de la Tchèque Renata Voracova, devenant la première française à accéder au 2e tour, comme en 2009. A l'Open d'Australie, elle avait été jusqu'au 3e tour. La 80e mondial en attend autant à Paris.

La fin de parcours: David Guez

Après s'être sorti du terrible tableau des qualifications, David Guez n'a pas pu réaliser un exploit face à l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky. La tête de série N.31 a fini par dominer le 158e mondial en 2h53 de match, après avoir perdu la première manche au jeu décisif en une heure. En manque de confiance, le Français peut se réjouir de ce bon parcours parisien.

Voir la video