Un an de suspension pour une médaillée ukrainienne de biathlon

Publié le

La biathlète ukrainienne Oksana Khvostenko a écopé d'un an de suspension à la suite d'un contrôle antidopage positif à l'éphédrine en mars lors des Mondiaux, où elle avait conclu sa carrière par l'argent au relais, a annoncé jeudi la Fédération internationale de biathlon (IBU).

Ce contrôle avait eu lieu le 13 mars 2011 à Khanty-Mansyisk, en Russie,  après le relais féminin, où les Ukrainiennes avaient pris la médaille d'argent,  entre les Allemandes en or et les Françaises en bronze.  Selon l'IBU, Oksana Khvostenko est parvenue à démontrer qu'elle avait pris  cette substance, qui appartient à la classe des stimulants, non pour améliorer  ses performances, mais pour soigner un rhume avant cette course, qui était la  dernière de sa carrière.    L'Ukrainienne a expliqué qu'elle avait consommé un sirop contre la toux  contenant de l'éphédrine, sans penser que cette substance qui est permise hors  compétition était interdite au-dessus d'un certain seuil en compétition. L'IBU ne précise pas si cette sanction, qui peut encore faire l'objet d'un  appel de l'athlète, peut entraîner la révision du podium du relais féminin.

Julien Lamotte