Le court N.1 tout rose, en l'hommage des demi-finales féminines
Un court rose, l'expérience a été tentée à Roland-Garros pour la journée de jeudi, réservée aux demi-finales féminines | REUTERS - Regis Duvignau

Un court rose bonbon !

Publié le , modifié le

Les femmes sont à l'honneur à Roland-Garros. La journée de jeudi, dédiée aux demi-finales féminines a été l'occasion d'une excentricité, un court n.1 tout rose. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ça flash !

Du jamais vu à Roland ! Ce vendredi, les spectateurs du court numéro 1 ont eu la surprise de découvrir un court recouvert en rose. L'espace du journée, l'habituel ocre a été oublié pour rendre un hommage couleur bonbon à cette "journée de la femme tennistique". Non, la célébration du 8 mars n'a pas changé de date, mais ce jeudi était celui des demi-finales dames en simple. Le court rose était donc l'occasion d'un clin d'oeil amusant pour le beau sexe. Après les courts bleus qui avaient été inaugurés à Madrid cette année, pour une meilleure visibilité, c'est cette fois la promotion médiatique qui a suggéré cette idée. Si l'idée de Ion Tiriac en Espagne avait fait jaser, ici, elle a été prise avec plus de légerté.

Et que les plus sceptiques se rassurent, cette terre atypique n'a été utilisée pour départager Sara Errani et Samatha Stosur, ni Maria Sharapova face à Petra Kvitova, en lice aujourd'hui pour les demi-finales sur le court Philippe Chatrier. Mais elle a été l'occasion de disputer quelques matchs de légendes. Dans la matinée, c'est la rencontre entre la paire Martina Navratilova/Jana Novotna, opposée aux Françaises Nathalie Tauziat/ Sandrine Testud qui avait l'honneur de l'étrenner. A noter que sur le court Central, chaque spectatrice a eu l'occasion de recevoir une rose de la part des organisateurs. Pour le plus grand bonheur de ces dames.