Wim Vansevenant en 2008 tour
Wim Vansevenant sur le Tour 2008 | AFP-Pavani

Un chauffeur de l'équipe Omega inquiété

Publié le , modifié le

A trois jours du Tour de France, une nouvelle affaire de dopage pourrait bien éclater au grand jour. Selon la presse belge, un paquet contenant des produits dopants et destiné à Wim Vansevenant, a été saisi il y a deux semaines par les douaniers de l'aéroport de Bruxelles. Cette affaire serait passée presque inaperçue si, Vansevenant, un ancien cycliste belge, n'était pas collaborateur de l'équipe Omega Pharma-Lotto, engagée dans l'édition 2011 du Tour de France.

"Le colis contenait des produits dopants hyper modernes développant  la masse musculaire et améliorant l'endurance", indique De Standaard, précisant que la valeur du colis est estimée à plusieurs milliers d'euros. Le médicament incriminé qui viendrait d'Australie, serait du dernier cri, et à l'origine destiné aux animaux. L'ancien coureur de chez Lotto, s'était surtout fait connaître en terminant par trois fois dernier du Tour de France, en 2006, 2007 et 2008, année ayant marquée la fin de carrière.

"J'ai commandé par internet des produits que je pensais être des acides aminés. Je voulais les utiliser pour améliorer ma propre condition physique. Le parquet affirme maintenant que c'est du dopage, mais je ne s'en sais rien. J'ai entendu qu'ils n'avaient pas encore analysé les ampoules. Comment peuvent-ils en être aussi sûrs? En tout cas je n'ai pas acheté ce produit en vue de dopage", a déclaré Vansevenant à l'agence de presse Belga. "Mon gsm a été entièrement examiné. On prétend que j'aurais acheté ce produit pour mon ancienne équipe mais c'est faux. Jamais au grand jamais, le produit n'était destiné à l'équipe", a-t-il ajouté.

Coeman: "Nous ne pouvons plus l'emmener"

"Tout le monde est surpris. Je suis moi-même aussi surpris et je n’ai aucune idée d’où cela provient", a déclaré sur les ondes de la radio flamande Radio 1, le directeur sportif de l'équipe, Marc Sergeant. "Depuis sa retraite il y a trois ans, il conduisait les VIP pour nous. Il n’avait pas beaucoup de contact avec nos coureurs. Il me disait même qu’il connaissait à peine les garçons de l’équipe", a ajouté M. Sergeant, se disant "presque certain" que ses coureurs n'avait pas de lien avec ces produits.

Selon Geert Coeman, le manageur d’Omega Pharma, l'information est également une énorme surprise et indique que dans ces circonstances, Vansevenant ne pourra pas assurer sa mission de chauffeur. "Vansevenant aurait dû conduire au milieu du Tour pendant une semaine notre bus VIP. Vous comprenez évidemment qu’après ce coup de tonnerre ce ne sera pas le cas. Ce n’est pas possible. Même si Wim Vansevenant est par la suite totalement blanchi, nous ne pouvons plus l’emmener au Tour comme chauffeur", a expliqué M. Coeman.

"Nous allons maintenant nous concentrer sur le Tour de France où nous voulons briller en tant qu'équipe. Les coureurs vont d'ailleurs de nouveau reconnaître le parcours du contre-la-montre par équipes aujourd'hui (aux Essarts)", a lancé le manageur, qui rappelle que son équipe, qui compte dans ses rangs les Belges Philippe Gilbert et Jürgen Van Den Broeck, possède "une image particulièrement bonne".

L'article de De Standaard (en flamand)

Le site d'Omega Pharam-Lotto

Romain Bonte