Jo-Wilfried Tsonga
Jo-Wilfried Tsonga | PATRICK KOVARIK / AFP

Tsonga montre les muscles

Publié le , modifié le

Le Français Jo-Wilfried Tsonga n'a laissé aucune chance à son compatriote Jérémy Chardy au 3e tour de Roland-Garros (6-1, 6-2, 7-5 en 1h42). Le Manceau n'a toujours pas perdu un set dans le tournoi et affrontera le Serbe Victor Troïcki pour une place en quart de finale.

Jo-Wilfried Tsonga fonce vers Roger Federer. Solide et appliqué, le numéro 1 français a fait valoir son rang face à Jérémy Chardy. Opposé à Victor Troïcki au prochain tour, la tête de série n.6 voit se rapprocher la perspective d'un quart de finale contre le Suisse. D'autant que son prochain adversaire serbe a eu besoin de cinq manches pour se défaire de Verdasco et n'apprécie pas particulièrement la terre battue. S'il est aussi sérieux que ce vendredi, le Manceau ne devrait pas avoir de difficulté à franchir cette étape.

Le boss, c'est Tsonga

Face à son compatriote Chardy, le récent demi-finaliste du Masters 1000 de Monte-Carlo a pris les choses en main dès le début de match. Lui qui souhaitait montrer que sa place de numéro 8 mondial n'était pas usurpée a pris le service du Béarnais pour mener 2-0. Le symbole d'un match fini avant d'avoir commencé. Le Béarnais est trop crispé et laisse Tsonga installer son jeu. Une erreur devant un joueur n'ayant perdu aucun set lors de ses deux premiers matches Porte d'Auteuil. Une statistique toujours d'actualité.

Objectif Federer

Quelque peu bousculé dans la 3e manche, l'ancien finaliste de l'Open d'Australie 2008 a tapé du poing sur la table pour breaker à 5-5 et s'envoler vers la victoire. Un succès que n'a pu lui contester la tête de série numéro 27 des Internationaux de France. Venu pour la première fois à Paris avec ce statut, le Palois n'égalera pas son meilleur résultat à Roland. Le Sarthois est lui toujours en course pour franchir les quarts de finale, un cap sur lequel il avait buté la saison passée.

Vidéo: les derniers points du match

Voir la video

Vidéo: Tsonga réagit juste après sa victoire

Voir la video

Jerome Carrere