Tsonga
Tsonga sur la défensive | MaxPPP

Tsonga: "Faire mieux que l'an passé"

Publié le , modifié le

Le forfait de Gaël Monfils place indirectement en première ligne Jo-Wilfried Tsonga pour porter les espoirs français à Roland-Garros. Mais le N.5 mondial sait que d'autres joueurs sont mieux placés pour la victoire.

- Ressentez-vous, après le forfait de Gaël Monfils, une pression  supplémentaire au moment de commencer Roland-Garros ?
Jo-Wilfried Tsonga:
"Faut que je l'appelle Gaël. Je ne l'ai pas encore eu mais je sais de  quoi il en retourne. Il a des problèmes avec ses genoux depuis très longtemps.  J'espère qu'il va se remettre vite. Mais ce n'est pas du tout une pression  supplémentaire pour moi. La pression, des joueurs comme 'Rafa' (Nadal), 'Djoko' (Djokovic) ou 'Fed' (Federer) en ont. Parce qu'eux il faut qu'ils aillent en  finale. Ce serait génial si ça m'arrivait à moi aussi, mais pour l'instant, je  suis juste là pour faire mieux que par le passé."
   
- Vous avez dit la semaine dernière qu'il était inconcevable de voir un  Français gagner à Roland-Garros. Ca ne fait pas rêver...
J.-W.T:
"Mais on rêve tous, moi le premier. Sinon je ne serais pas N.5 mondial.  Soyons clair, sur chaque tournoi où je m'inscris, le but est d'aller au bout.  On m'a d'ailleurs souvent traité de prétentieux quand j'ai dit ça. Seulement  jusque-là, nous les Français, on n'a encore jamais gagné de gros tournoi sur  terre battue. Tant qu'on n'a pas gagné un Masters 1000 ou un Grand Chelem, on  ne peut pas dire avant qu'on va le faire. On en est peut-être capables, mais on  ne peut pas dire qu'on va le faire. Pour l'instant, ce n'est qu'un rêve. On est  encore loin d'être favoris sur ce genre de tournoi."

- Quelles sont alors vos ambitions pour ce tournoi?
J.-W.T:
"Moi sur terre battue, je n'ai fait qu'une demi-finale à Casablanca. Et  encore, j'étais arrivé sur les rotules (rires). Donc pour Roland-Garros, je  rêve déjà de faire mieux que ce que j'ai fait jusque là (deux 8e de finale en  2009 et 2010). Je peux difficilement faire pire. J'ai tout à gagner. Etre ici,  c'est juste du bonus et ce ne sont pas des paroles en l'air. C'est un +kif+ de  jouer devant le public français. Je suis +cool+, bien préparé, j'ai fait tout  ce qu'il fallait. Maintenant j'ai juste envie de m'éclater."

AFP