Jo-Wilfried Tsonga
Jo-Wilfried Tsonga | KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Tsonga-Chardy, ça va cogner

Publié le , modifié le

Opposés au 3e tour des Internationaux de France, les Français Jo-Wilfried Tsonga et Jérémy Chardy ont tous deux un coup droit dévastateur. En quête d’une place en deuxième semaine, ils ne devraient se faire aucun cadeau sur le court Philippe-Chatrier. Duel de gros bras en perspective.

Ils connaissent pour le moment un parcours sans accroc. Jo-Wilfried Tsonga et Jérémy Chardy arrivent au 3e tour sans avoir concédé le moindre set Porte d’Auteuil. Quart de finaliste malheureux l’an dernier, le premier a souffert contre l’accrocheur Nieminen au match précédent. Tout le contraire du second, qui n’a jamais été mis en danger sur son service contre l’Espagnol Bautista-Agut. « Je n'ai pas perdu d'énergie. Il va me falloir maintenant continuer à jouer solide, à élever mon niveau de jeu, si je veux pouvoir battre un gars comme Jo-Wilfried, juge Chardy. Après, je me sens bien et j'espère que je ferai un bon match. »

Chardy en pleine renaissance

En perdition début 2012 (103e mondial), après une séparation compliquée avec son entraîneur Frédéric Fontang, le Palois s’est remis d’aplomb. Lui qui avait enflammé Roland-Garros 2008 de son coup droit ravageur, pour tomber Nalbandian et résister à Almagro en 8e de finale, aborde cette édition 2013 en tête de série. Une première pour le 27e joueur mondial. Elogieux envers son compatriote, Chardy sait à quoi s’attendre face à Tsonga. « Il est un des meilleurs joueurs du circuit, tout le temps dans le Top 10, et peut bien jouer sur toutes les surfaces. Il est capable de très bien servir, de frapper très fort en coup droit. Le premier qui prendra l'ascendant dans l'échange aura gagné. »

A l’image du combat de sosies entre Raonic et Llodra mercredi, Tsonga et Chardy se ressemblent. Même taille, le Béarnais rend quelques kilos au Manceau. Mais il possède le même goût pour le coup de canon. En service et en coup droit, les deux hommes flinguent à tout va. « Jérémy  joue très bien ici. Quelque part, il a encore toutes ses « preuves » à faire dans ce genre de tournoi. Pour lui, cela va être une superbe opportunité. Cela va être à moi d'être solide et de montrer que je mérite ce rang là », a déclaré un JWT déterminé.

Tsonga et Chardy ont les mêmes armes

Demi-finaliste à Monte-Carlo et quart de finaliste à Madrid, le 8e joueur mondial se méfie de son cadet. « Il a un grand coup droit, il s'en sert à bon escient. C’est, avec son service, les deux grandes armes de son jeu, analyse Tsonga. Ce n'est pas toujours évident à canaliser. » Ses récentes performances sur terre battue et son passé sur l’ocre parisienne offrent toutefois de sérieuses garanties au Sarthois. Stoppé en 8e de finale à deux reprises, il était tout prêt de faire tomber Djokovic l’an dernier en quart de finale. Pour franchir un nouveau palier à Paris, le numéro 1 français devra d’abord passer l’obstacle Chardy. Ce vendredi, le court Philippe-Chatrier aura des allures de champ de mines.

RETROUVEZ LE PROGRAMME DU JOUR

 

Jerome Carrere