Usain Bolt
Premier sacre mondial pour Usain Bolt | AFP Coffrini

Trente ans de Mondiaux: 2009

Publié le , modifié le

Si les Championnats du monde d'athlétisme en sont à leur 14e édition, ils célèbrent à Moscou leur 30e anniversaire. Une compétition somme toute récente, qui a souvent été marquée par des exploits retentissants, et consacré des athlètes d'exception comme les Américains Michael Johnson (9 médailles d'or), et Carl Lewis (8 médailles d'or) ou encore l'Ukrainien Sergei Bubka titré à six reprises. Et bien sûr Usain Bolt.

Pour le vingtième anniversaire du début du processus de réunification de l'Allemagne, (et seize ans après Sttutgart), les Mondiaux 2009 s'installent  à Berlin, dans le stade même où s'étaient déroulés, de triste mémoire les JO de 1936, et avec comme image symbolique l'arrivée du marathon à la porte de Brandebourg.

Dans une compétition habituée depuis si longtemps aux hégémonies américaines et russes, l'arrivée d'une nouvelle nation qui vient se mêler à la lutte au tableau des médailles est une révélation. Voici donc la Jamaïque, qui termine deuxième avec 7 médailles (13 au total) trois de moins seulement que les Etats-Unis, grâce évidemment aux épreuves de sprint et à sa nouvelle idole Usain bolt qui trouve là sa consécration mondiale après avoir l'année précédente à Pékin affolé les chronos avec trois titres olympiques sur 100 m, 200 m et en relais, et avec trois records du monde à la clé.

C'est l'avènement de la Jamaïque mais on voit aussi surgir de petits des Caraïbes pour la plupart focalisés sur le sprint qui ne vont tarder à avoir des résultats. Devant son public, l'Allemagne s'en tire très bien avec 7 médailles, dont deux en or aux lancers; c'est aux lancers aussi que la Pologne surprend son monde et  termine 5e au tableau, 2e nation européenne derrière la Russie, seulement 4e, devancée de façon surprenante par le Kenya et ses spécialistes de longues distances.

Pour la France, trois médailles seulement: à la perche avec Mesnil en argent et le premier résultat probant de Renaud Lavillenie qui obtient le bronze, et une autre médaille de bronze également pour Bob Tahri au 3000 steeple.

Christian Grégoire