Gatlin - Spearmon - Gay 2005
L'équipe américaine au sommet en 2005 | AFP - SVEN NACKSTRAND

2005, l'Amérique tient le haut du pavé

Publié le , modifié le

Pour leur dixième édition, les championnats du monde reviennent en 2005, sur le lieu même où ils avaient été portés sur les fonts baptismaux. Après un désistement de Londres, ville initialement choisie mais dont il s'avère que le nouveau stade de Wembley ne sera pas prêt, c'est donc à Helsinki que se déroule la compétion dans des conditions météorologiques à ne pas mettre un athlète dehors.

La France poursuit sur sa lancée de 2003, avec certes un peu moins de réussite, mais tout de même 8 médailles au total dont deux d'or. L'une avec le relais 4x100 m et l'autre sur le 110 m haies, avec Ladji Doucouré (également titré d'ailleurs avec le relais). Dans le camp tricolore, on s'appuie aussi sur Christine Arron, qui décroche deux médaille de bronze et sur Eunice Barber, qui obtient une médaille d'argent et une médaille de bronze.

Ces Mondiaux sont archi-dominés par les Américains qui s'octroient la bagatelle de 14 médailles d'or, avec notamment  Justin Gatlin (déjà !) titré sur 100m et 200 m mais aussi Jeremy Wariner sur 400 m et Bershawn Jackson sur 400 m haies, pour les messieurs, et chez les dames  Lauryne Williams, Allyson Felix et le relais 4x100 m pour ne parler que des résultats les plus éloquents.

Le Burundais Rashid Ramzi s'offre aussi un doublé sur 800 m et 1500 m, Carolina Kluft enchaîne sur l'heptathlon, alors que l'Ethiopienne Tirunesh Dibaba obtient deux médailles d'or sur 5000 m et 10000 m.

Les Russes sont un peu en-deçà avec seulement 7 médailles d'or au bilan actuel, essentiellement grâce aux dames, parmi lesquelles Yelena Isinbayeva qui enlève son premier titre mondial.

Christian Grégoire