Jan Zelezny
Jan Zelezny | .

Trente ans de Mondiaux: 2001

Publié le , modifié le

Si les Championnats du monde d'athlétisme en sont à leur 14e édition, ils célèbrent à Moscou leur 30e anniversaire. Une compétition somme toute récente, qui a souvent marqué par des exploits retentissants, et consacré des athlètes d'exception comme les Américains Michael Johnson (9 médailles d'or), et Carl Lewis (8 médailles d'or) ou encore l'Ukrainien Sergei Bubka titré à six reprises.

A Edmonton, les championnats du Monde qui promettaient beaucoup tiennent leurs promesses avec, à défaut de record du monde, de belles performances. Mais hélas, beaucoup de celles-ci se révéleront entachées d'irrégularités dues au dopage. Ainsi, Tim Montgomery, médaille d'or avec le relais américain 4x100 m mais aussi médaille d'argent sur 100 m sera destitué, tout comme sa compatriote Kelli White, 3e du 200 m et titrée elle aussi sur le relais. L'Algérien Saidi-Sief, deuxième du 5000 m et la Russe Natalya Sadova, sacrée au lancer du disque, ont dû également ensuite rendre leurs médailles. Malgré tout, plusieurs victoires obtenues en terre canadienne marquent des confirmations, pour Maurice Greene sur 100 m, El Guerrouj sur 1500 m, pour Pedroso à la longueur ou Zelezny au javelot. Chez les dames, Tatiana Lebedeva s'impose au triple saut et Dragila obtient un nouveau titre à la perche. La France conquiert deux médailles: une de bronze transformée en argent à la faveur du déclassement de l'équipe américaine pour le relais, et une de bronze pour Driss Maazouzi  sur 1500 m

Christian Grégoire