Stéphane Diagana joie podium Euro 2002 Munich médaille d'or
Stéphane Diagana | AFP - Damien Meyer

Trente ans de Mondiaux: 1997, Diagana entre dans l'histoire

Publié le , modifié le

Si les Championnats du monde d'athlétisme en sont à leur 14e édition, ils célèbrent à Moscou leur 30e anniversaire. Une compétition somme toute récente, qui a souvent marqué par des exploits retentissants, et consacré des athlètes d'exception comme les Américains Michael Johnson (9 médailles d'or), et Carl Lewis (8 médailles d'or) ou encore l'Ukrainien Sergei Bubka titré à six reprises.

A Athènes, berceau de l'olympisme, où se déroulent ces Mondiaux 1997, c'est la grande sensation pour l'athlétisme tricolore: la victoire avec la manière sur 400 m haies de Stéphane Diagana, premier athlète français à devenir champion du monde. La France n'aura d'ailleurs que deux médailles puisque à celle-ci viendra seulement s'ajouter le bronze du relais féminin 4x100 m avec notamment Christine Arron et Sylviane Félix.

Pour les reste, tous les gros favoris sont là: Maurice Greene sur 100 m qui dépossède Donovan Bailey de son titre, Ato Boldon sur 200 m qui domine Frankie Fredericks, ainsi que El Guerrouj, Gebreselassie et Kipketer. Mais aussi, encore et toujours Michael Johnson sur 400 m, Sergei Bubka qui remporte son 6e et dernier tirtre à la perche ou encore l'Allemand Lars Riedl sacré pour la 4e fois au lancement du disque.

Idem chez les femmes où Marion Jones s'affirme sur 100 m devant l'Ukrainienne Pintusevitch qui prend sa revanche sur 200 m, mais aussi l'Australienne Cathy Freeman qui l'emporte sur 400 m. 

Pas de record battu dans une compétition où, hormis l'avènement de Diagana, il n'y aura pas eu de surprises majeures. 

Christian Grégoire