Michael Johnson
Michael Johnson | .

Trente ans de Mondiaux: 1995, Johnson superstar

Publié le , modifié le

Si les Championnats du monde d'athlétisme en sont à leur 14e édition, ils célèbrent à Moscou leur 30e anniversaire. Une compétition somme toute récente, qui a souvent marqué par des exploits retentissants, et consacré des athlètes d'exception comme les Américains Michael Johnson (9 médailles d'or), et Carl Lewis (8 médailles d'or) ou encore l'Ukrainien Sergei Bubka titré à six reprises.

En 1995, malgré l'enjeu de ces Mondiaux qui se déroulent à Göteborg, beaucoup d'athlètes ont déjà la tête aux futurs JO d'Atlanta. Et pour faire le plein de confiance, ils entendant bien affirmer leur suprématie. C'est le cas de Michael Johnson, qui triomphe sur 200 m et 400 m mais aussi avec ses complices du relais 4 400 m américain. 

Les Canadiens apparaissent au premier plan du sprint: Donovan Bailey remporte le 100 m devant son compatriote Bruny Surin et les deux hommes sont également du relais 4x100 victorieux.

Les Etats-Unis survolent encore la compétition avec 19 médailles, tandis que la Russie n'en récolte que douze avec une seule médaille d'or, du jamais vu dans son histoire. Le Britannique Jonathan Edwards bat à deux reprises le record du monde de triple saut tandis que Gebrelassie survole le 10.000 et que le Marocain Noureddine Morceli enlève son troisième titre mondial. Tous les favoris sont là. Y compris Marie-José Pérec qui décroche l'or sur 400 m.

C'est la seule médaille d"or pour la France qui malgré tout en outre deux médailles de bronze avec Stéphane Diagana sur 400 m haies et Jean Galfione à la perche.  

Christian Grégoire