VIDEO. Sebastian Coe dans la tourmente

Soupçonné de conflit d'intérêt, le président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) l'Anglais Sebastian Coe a fait le choix de la raison en abandonnant son rôle d'ambassadeur auprès de Nike pour lutter contre les scandales mêlant dopage et corruption qui gangrènent son sport. "Pour moi, il n'y avait pas conflit d'intérêts", a tenu à souligner Coe, qui s'exprimait à Monaco à l'issue d'une réunion du conseil de l'IAAF, le gouvernement de l'instance.

Publié le , modifié le