L'histoire TLS sur la folie des mangas sportifs : le plus grand terrain de sport ?

VIDÉO. JAPON. MANGA. Si vous chantonnez à l’évocation d’« Olive et Tom » mais que les noms de « Kuroko », « Haikyuu ! » ou « All out ! » vous laissent perplexes, c’est que, hélas… vous n’êtes plus à la page ! En matière de mangas, la France reste le deuxième marché au monde après le Japon, et nombreux sont les mangas sportifs à rencontrer le succès chez nous : 200 000 exemplaires vendus en 4 ans par exemple pour « Kuroko’s Basket », qui a pris la relève de « Slam Dunk » ! Mais ce n’est rien comparé à ce qui se passe au pays du soleil levant. Saviez-vous qu’avant les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, un manga sur le plongeon vient d’être lancé ? Qu’un autre sur le rugby cartonne, à l’aube de la Coupe du monde au Japon ? C’est simple : baseball, volley, natation, boxe, patinage et bien d’autres, quasiment chaque sport a son manga et pour les meilleurs, sa version animée. A l’origine destinées aux garçons, ces shônens (« adolescents » en japonais) attirent désormais un public beaucoup plus large ! D’ailleurs, la majorité des fans français de « Haikyuu ! » (un manga sur le volley) sont des filles ! Reportage sur ces mangas en forme olympique avec Guillaume Papin.

Publié le , modifié le

Tout le Sport