Les 50 ans de la Trouée d’Arenberg

En 1967, l’Enfer du Nord titube. Les pavés sont peu à peu recouverts et menacent la disparition de la course. L’organisation demande alors à Jean Stablinski, coureur originaire du Nord, de reconnaître de nouveaux secteurs. Il découvre la Trouée d’Arenberg, qui deviendra un des passages mythiques de la Reine des Classiques à partir de 1968, année où Eddy Merckx s’imposera pour la première fois au terme d’une édition chaotique où seulement 40 coureurs, sur 160 au départ, termineront cette édition.

Publié le , modifié le

Tout le Sport