Arsen Goulamirian : "Ce n'est qu'un début"

Cela faisait 11 ans, depuis Jean-Marc Mormeck, que la France attendait un champion du monde WBA des lourds-légers. Depuis ce week-end, c'est chose faite. À Marseille, Arsen Goulamirian, le Français d'origine arménienne, a offert un combat de haut niveau contre un Belge de cinq ans son cadet. Interrogé par Lionel Chamoulaud pour Tout Le Sport, le champion se dit fier de son parcours et prévient la concurrence : même agé de 30 ans, ce titre "n'est qu'un début". Il compte d'ailleurs le défendre dès septembre ou octobre prochain après une bonne période de repos... bien méritée.

Publié le , modifié le