Tournoi des 6 Nations 2018 : France - Italie délocalisé à Marseille, une première !

Publié le , modifié le

Auteur·e : Fabien Mariaux
Guirado et Atonio contre Italie 6 Nations 2016 (Pres Irlande)
Le capitaine du XV de France, Guilhem Guirado (ici à gauche, contre l'Italie), et Uini Atonio, titularisé en tant que pilier droit, devront livrer un immense combat pour aller chercher un exploit contre l'Irlande, double tenante du titre. | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le XV de France accueillera l'Italie au stade Orange Vélodrome de Marseille, le 23 février prochain, pour le compte de la 3e journée du Tournoi des 6 Nations 2018 ! C'est la première fois dans l'histoire de l'épreuve que la sélection nationale disputera une rencontre en province, en dehors de la région parisienne. A Marseille, nul doute que l'ambiance sera brûlante pour l'occasion entre supporters tricolores et tifosi italiens...

Retour à Marseille 4 ans plus tard pour le XV de France

Le stade Velodrome de Marseille (67 000 places environ) s'était positionné pour accueillir le deuxième test-match d'automne 2017 contre la Nouvelle-Zélande, le 14 novembre, mais la FFR a finalement choisi le Parc OL de Lyon (59 186 spectateurs). Le XV de France doit déjà affronter les All Blacks le 11 novembre, puis l'Afrique du Sud le 18 novembre, à chaque fois au Stade de France, et le Japon le 25 novembre à Lille. Le dernier match du XV de France organisé à Marseille remonte au 8 novembre 2014, contre les Fidji (40-15). La délocalisation de matches de la sélection nationale en province est un souhait de Bernard Laporte, élu le 3 décembre à la présidence de la FFR.

Au Stade de France depuis 1998

La France joue depuis 1998 ses matches du Tournoi des 6 Nations au Stade de France, à Saint-Denis. Elle les disputait auparavant au stade Yves-du-Manoir, à Colombes, et au Parc des Princes, à Paris. Le stade Vélodrome a accueilli fin mai les demi-finales du Top 14, Toulon-La Rochelle et Racing 92-Clermont, attirant plus de 63 000 spectateurs à chacune des rencontres.

Fabien Mariaux