Jefferson Poirot (Bordeaux-Bègles)
Jefferson Poirot (Bordeaux-Bègles) | NICOLAS TUCAT / AFP

Poirot (Bordeaux-Bègles): le XV de France, "une bonne récompense"

Publié le , modifié le

Le pilier gauche de Bordeaux-Bègles Jefferson Poirot s'est réjoui ce mercredi de sa "bonne récompense" à propos de sa première convocation au sein du XV de France, réuni en stage le 4 janvier prochain à Marcoussis. "Je suis un peu surpris mais assez honoré", a expliqué Poirot, 23 ans, un des cinq nouveaux joueurs retenus par le nouveau sélectionneur Guy Novès. "Surpris car c'est la première. Hier (mardi) toute la journée, j'avais du mal à y croire. C'est surprenant et même si les journalistes commençaient à m'en parler un peu, on a du mal à y croire et à se dire je serai sélectionné".

"C'est une bonne récompense pour mon travail et celui de tous mes copains,  c'est aussi grâce à eux que l'on est remarqué", a ajouté Poirot qui,  paradoxalement, a avoué qu'il aurait "été déçu de ne pas y être". Cette convocation n'est pas une fin en soi pour l'ancien pensionnaire du  centre de formation de Brive, à l'UBB depuis quatre saisons, qui "a hâte de  découvrir Marcoussis".

Ibanez: "Un pilier dynamique, explosif"

"Ce qu'il y a de bien, même si ce n'est qu'une pré-sélection, c'est que je  vais pouvoir avoir des contacts avec le staff qui va me donner sûrement des  objectifs. Dans une carrière, c'est important d'en avoir, savoir ce qu'ils  veulent de moi pour atteindre le très haut niveau", a-t-il poursuivi. Son manageur Raphaël Ibanez a qualifié mercredi cette convocation de  "méritée".

"C'est un jeune pilier, moderne, qui est dynamique, explosif, à l'état  d'esprit irréprochable, un vrai compétiteur. Il a acquis de l'expérience car à  l'UBB, on lui a laissé l'opportunité de s'épanouir en jouant beaucoup de  matches avec des joueurs expérimentés autour de lui. Sa marge de progression  est encore assez grande", a souligné l'ancien capitaine des Bleus.

AFP