Thomas Voeckler
Thomas Voeckler | AFP

Voeckler s'arrêtera à la fin du Tour 2017

Publié le , modifié le

"Le Tour m'a tout donné, alors je m'arrêterai là où tout a commencé", a indiqué Thomas Voeckler dans un entretien accordé à L'Equipe, ce jeudi. L'ancien champion de France a ainsi annoncé la fin de sa carrière à la fin du prochain Tour de France, le 23 juillet 2017. Le coureur de l'équipe Direct Energie sera alors âgé de 38 ans. Professionnel depuis 2001, l'Alsacien projette à terme de monter sa propre équipe, mais se verrait bien aussi commenter le Tour à la télévision, et postuler à la place de sélectionneur de l'équipe de France.

Voeckler qui restait encore cette année selon un sondage réalisé par Odoxa le cycliste préféré des Français, a porté à deux reprises (2004 et 2011) le maillot jaune du Tour durant dix jours. Il a gagné quatre étapes sur la Grande Boucle, la dernière fois en 2012, et a terminé quatrième de l'édition 2011. "Même si je suis champion de France, je ne reviendrai pas dessus", a ajouté celui qui a passé dix ans en Martinique.

"Un attachement énorme pour le Tour"

Dans une vidéo publiée par son équipe, il précise avoir pris sa décision juste avant le Tour de France 2016. "J'ai décidé depuis début juin, d'arrêter ma carrière", explique le coureur qui avait encore un contrat d'un an avec l'équipe Direct Energie. "Le plaisir que j'ai pris cette année, le nouvel élan avec le nouveau sponsor, tout ça conjugué à l'envie de taper dedans m'a amené à prendre la décision de rempiler pour sept mois sur l'épreuve qui m'a révélé aux yeux du grand public, et pour lequel j'ai un attachement énorme."

"Ça me travaillait, j'en perdais le sommeil. Et puis un jour, ça m'est apparu comme une évidence. Je me suis dit : tu fais un dernier Tour et tu arrêtes", a indiqué Voeckler, qui ne souhaite pas vivre la même fin de carrière que Bradley Wiggins. "Étrange, cet entêtement chez Wiggins. Moi, je préfère m'arrêter avant que l'âge ne m'y oblige. Je n'aimerais pas me retrouver sans équipe après une saison de trop", a déclaré celui qui aura passé toute sa carrière sous la direction de Jean-René Bernaudeau. Mais avant de penser à sa dernière saison dans le peloton, il devrait encore participer au Tour de Vendée (2 octobre) et à Paris-Tours (9 octobre).

"Découvrir d'autres choses"

Et quand viendra l'heure de la retraite, Thomas Voeckler annonce déjà qu'il veut rester dans le monde du cyclisme professionnel, mais se dit également tenter de "découvrir d'autres choses, dans des domaines divers", comme par exemple consultant à la télévision. Il ne cache pas non plus son envie de devenir sélectionneur, un poste qui l'intéresse particulièrement. "Je me verrais bien dans ce rôle auprès de Bernard Bourreau. Je pense avoir une petite légitimité dans ce domaine", indique-t-il. L'actuel sélectionneur qui est en poste avec les élites depuis juillet 2013, reste d'ailleurs indécis sur son propre avenir. Le cyclisme français ne devrait pas trop perdre de vue Thomas Voeckler...

francetv sport @francetvsport