Voeckler: "Majka était le plus fort"

Cinquième de la 11e étape du Tour de France disputée entre et Pau et Cauterets, Thomas Voeckler était déçu ne pas avoir levé les bras sur la ligne mais reconnaît la supériorité de Rafal Majka, le vainqueur du jour, quand celui-ci a attaqué dans le Col du Tourmalet. Le coureur de la formation Europcar était à l’origine de l’échappée victorieuse mais a dû se résoudre à se battre pour terminer cinquième juste devant son compatriote, Julien Simon, et ne pas se faire rattraper par le groupe des favoris.

Publié le , modifié le