Vincent Lavenu
Vincent Lavenu | Maxppp

Vincent Lavenu a plus d'un tour dans son sac

Publié le , modifié le

Contrarié par la méforme de Romain Bardet en début de Tour de France, puis par les blessures de Jean-Christophe Péraud, le manageur de l’équipe AG2R La Mondiale Vincent Lavenu pouvait difficilement cacher sa satisfaction au terme de la 19e étape. Conscient que le maillot à pois était jouable pour Bardet, lui et son staff ont mis en place une stratégie qui s’est de nouveau avérée payante.

Il est toujours difficile de se maintenir en haut de l’affiche. Après la superbe édition 2014 vécue par sa formation, avec une première place au classement par équipes, la deuxième place de Jean-Christophe Péraud et la sixième de Romain Bardet au général, les protégés de Vincent Lavenu réussissent à briller encore en 2015. Pourtant, le manageur d’AG2R, avait indiqué il y a tout juste huit jours qu’il devait « revoir ses objectifs à la baisse ». Mais Lavenu a encore démontré qu’il a plus d’un tour dans son sac…

« On savait que c’était réalisable d’aller chercher le maillot à pois. Il fallait que Romain puisse récupérer de la journée passée à l’avant-hier. Ce n’était pas simple. Il l’a fait, il a osé, il a attaqué plusieurs fois et s’est retrouvé à l’avant », a indiqué Lavenu qui affichait un large sourire. Lors du briefing matinal, les données étaient assez simples : son leader pouvait récupérer le maillot de meilleur grimpeur à condition d’être de nouveau à l’avant et surtout de distancer Chris Froome (et Joachim Rodriguez).

"Compliqué de garder ce maillot"

« Romain est allé chercher les points, a résumé Vincent Lavenu. On savait qu’avec Chris Froome, ce serait difficile, car celui-ci devait faire l’arrivée, et terminer non loin de lui. » Et comme tout est bon à prendre sur la Grande Boucle, ce maillot à pois est devenu « un objectif » pour les troupes d’AG2R, alors qu’il n’en était pas forcément question en début de Tour. Face à la redoutable concurrence, Lavenu concède qu’il « sera peut-être compliqué de garder ce maillot jusqu’à Paris. Mais il va se battre ! » affirme-t-il.

Le Top 5 est certes assez loin, mais Bardet a donc encore frappé, et se retrouve 9e du classement général à La Toussuire. « C’est encore une belle journée ! Après deux victoires d’étape, Romain réussi à se battre, à rester au contact des meilleurs », résume Lavenu qui a pu apprécier la cinquième place de son protégé. « C’est une grande satisfaction. C’est un très beau Tour de France ! », a souligné le natif de Briançon, qui prépare peut-être encore une surprise. Christophe Riblon dans l’Alpe d’Huez ?

Romain Bonte