Tony Martin à terre
Le maillot jaune a lourdement chuté juste après la flamme rouge de la 6e étape. | ERIC FEFERBERG / AFP

VIDÉO – Lourde chute, soleil et première : le Top 4 de la 6e étape

Publié le , modifié le

TOUR DE FRANCE 2015 – Alors qu’on se dirigeait vers la fin d’une étape sans grands mouvements, juste après le passage de la flamme rouge, l’image de la journée est arrivée, une chute inexplicable. Tony Martin (Lotto-Soudal) est tombé et a entraîné dans sa chute Warren Barguil (Giant-Alpecin) puis Vincenzo Nibali (Astana). Dans le malheur d’Etixx-Quickstep, il y a eu une éclaircie. Zdenek Stybar a soulevé les bras sur la ligne d’arrivée. Autre événement de la journée, Daniel Teklehaimanot (MTN-Qhubeka) est allé chercher le premier maillot à pois de l’Erythrée et devient ainsi le premier africain a endossé celui-ci.

1. Le maillot jaune à terre !

C’est l’image marquante de cette 6e étape, la lourde chute de Tony Martin juste après la flamme rouge. Il a entraîné dans celle-ci Warren Barguil (Giant-Alpecin) et Vincenzo Nibali (Astana), sans conséquence en termes de temps pour le classement. Seulement, le maillot jaune a été très touché par la chute et s’est tenu le bras gauche. 

2. Stybar lève les bras, Martin le plie

Zdenek Stybar (Etixx-Quickstep) a vengé son coéquipier tombé quelques hectomètres plus tôt. Il s’agit de la deuxième victoire de l’équipe belge dans ce Tour de France et la première du Tchèque. Une victoire pour sa première participation. Dans le même temps, Tony Martin a mis beaucoup de temps à remonter sur son vélo et à franchir la ligne d’arrivée.

3. Un soleil pour Caruso

Damion Caruso (BMC) s’est fait plus de peur que de mal en réalisant un beau soleil. Cette chute sans conséquence grâce à la botte de paille qui protégeait l’îlot directionnel, a le mérite d’être une belle figure. 

4. Teklehaimanot entre dans l’histoire

Daniel Teklehaimanot entre dans l’histoire de l’Erythrée et de l’Afrique. Il est le premier érythréen et africain a endossé le maillot à pois du Tour de France. Il est allé chercher ses pois dans la dernière côte de la journée, celle du Tilleul.