Alejandro Valverde
Alejandro Valverde | JOEL SAGET / AFP

Valverde satisfait de sa position

Publié le , modifié le

Quatrième de l'étape à Chamrousse, après un mano a mano avec Thibaut Pinot, Alejandro Valverde a certes encore perdu 50 secondes sur Vincenzo Nibali mais cela n'est pas grave à ses yeux. Ce qui importe, c'est qu'il se soit hissé à la deuxième place du classement général. Ce qui ne peut que le satisfaire puisque, officiellement, il n'a jamais visé autre chose qu'un podium.

"Mon objectif n’a pas changé : ça reste le podium. Du moins pour le moment. Si nous étions dans les prochains jours en mesure vraiment de reprendre du temps, peut-être pourrons nous opter pour autre chose en matière d’objectif. Pour l’instant nous ne nous prononçons pas, même si  le Tour a perdu deux leaders principaux et que, depuis, je peux me replacer comme prétendant. Ce que je sais, c’est que je me sens bien, j’ai de bonnes jambes. Je fais toujours confiance à ce que je ressens. Si mon organisme répond bien, avec en plus le soleil et des températures qui me vont tout à fait, en théorie, je devrais encore être plus fort."

Valverde sait que la montagne recèle encore des pièges. "Il faut d'abord récupérer pour demain. Essayer une nouvelle fois de faire quelque chose de bien et d'asseoir ma position. Et puis,  il  y a encore de grandes explications à venir dans les Pyrénées. Toutes les grandes montagnes difficiles. Trois grosses étapes essentielles. Nous allons essayer d’attaquer mais en gardant l’esprit clair, pas question de faire n’importe quoi. Profiter peut-être d’un coup de moins bien de nos rivaux. Bien sûr Nibali est encore devant et c'est impressionnant.  Il est fort mais il n’est pas imbattable. On verra. Pour l'instant, je dois aussi regarder derrière...."

Christian Grégoire