Sprint massif à Lille ?
. | LIONEL BONAVENTURE / AFP

Arras-Amiens : une 5e étape pour les sprinteurs

Publié le , modifié le

Après les premières journées mouvementées, le Tour s'offre mercredi une étape classique comme on a en trouvé souvent au programme de la première semaine de course dans l'histoire de l'épreuve. Au départ d'Arras, l'étape traverse les grandes plaines de Picardie, pour arriver à Amiens après 189,5 km. Sans difficulté majeure, elle devrait être promise à un sprinteur.

Le parcours

La course promet d'être rapide sur un parcours tout plat, puisqu'aucune côte n'est répertoriée. En revanche, la route multiplie les changements de cap et cela peut influer sur le peloton surtout si le vent souffle fort, puisqu'il n'y a que peu de possibilités de se mettre à l'abri.

Le 5e étape
Le 5e étape

Il faut donc s'attendre à un rythme soutenu et une arrivée en boulet de canon dans la métropole d'Amiens au bout d'une ligne droite de 480 m où les sprinteurs seront mis sur orbite.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette étape 

Le coureur à suivre:  Andre Greipel

Andre Greipel
Andre Greipel

Même si certains baroudeurs doivent avoir une idée derrière la tête, en se disant qu'après avoir connu autant de difficultés condensées, il serait bon de profiter du profil du terrain pour mener à bien une échappée, il serait étonnant que, au final, on ne ne retrouve pas les sprinteurs pour la victoire d'étape. Ce genre d'étape justement est suffisamment rare sur ce Tour et les spécialistes de l'emballage final ne peuvent donc pas laisser passer l'occasion. Et dans cet exercice, il faudra compter avec Andre Greipel, valeur sûre des sprints. A 32 ans, l'Allemand avait ces derniers temps été rejeté dans l'ombre de  ses jeunes compatriotes John Degenkolb et Marcel Kittel, étiqueté "meilleur sprinter du monde" depuis ses huit succès lors des Tours 2013 et 2014. Mais cette année, Kittel n'étant pas là, c'est bien Greipel qui semble le mieux armé pour l'emporter. Il a déjà gagné une étape et pris le maillot vert. Il va sans doute tenter de le garder encore un peu.   

L'expression du jour: compter les pavés

Beaucoup ont dû "compter les pavés" sur la route qui conduisait à Cambrai. Cela signifie que l'on roule à une allure beaucoup trop lente parce qu'on n'a plus assez de jus pour aller vite. Et donc on a tout le temps, en théorie, de compter les pavés. Mais on a surtout hâte d'en finir. 

Christian Grégoire