Tour de France : Vent de dos, duel Sagan-Van Aert et sprint massif … la 11e étape en questions

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Peter Sagan, vainqueur de la 5e étape du Tour de France 2019 avec le maillot vert sur ses épaules
Peter Sagan, vainqueur de la 5e étape du Tour de France 2019 avec le maillot vert sur ses épaules | AFP - JEFF PACHOUD

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Du plat, du vent dans le dos et une arrivée dans un sprint massif : la 11e étape du Tour de France 2020 s'annonce des plus classiques entre Châtelaillon-Plage et Poitiers. Une seule difficulté répertoriée sera au programme ce mercredi, où l'on attend surtout une bataille entre sprinteurs, notamment en vue du maillot vert.

• Quel est le profil ?

Comme entre l’île d’Oléron et l’île de Ré mardi, c’est une journée bien plate qui attend les coureurs entre Châtelaillon-Plage et Poitiers avec à peine 1 200m de dénivelé. Il n’y aura d’ailleurs qu’une seule difficulté répertoriée au programme : la côte de Cherveux (4e catégorie), à 76 km de l’arrivée. Autant dire qu’elle n’aura aucune influence sur le final de l’étape, qui pourrait être animé par le sprint intermédiaire à 64 km de la ligne. En dehors de cela, rien à signaler hormis que ce sera une étape courte : 167,5 km.

Tour de France : Vent de dos, duel Sagan-Van Aert et sprint massif … la 11e étape en questions
© AFP

• Quels sont les pièges ?

Enfin une journée vraiment douce pour le peloton sur la route du Tour : une étape plate et avec du vent dans le dos, et donc peu de pièges entre Châtelaillon-Plage et Poitiers. Courte en distance, l’étape devrait être aussi rapide puisque le vent venu de l’Atlantique poussera les coureurs sur des routes qui plus est protégées. Seuls dangers : le mobilier urbain, notamment à l’approche de Poitiers. A signaler toutefois un faux plat montant aux environs du pont neuf de Poitiers, à 2km de l’arrivée. Sinon, tous les voyants seront au vert.

• Qui est le coureur à suivre ? 

Les sprinteurs auront donc la part belle sur cette onzième étape. Si Caleb Ewan (Lotto-Soudal) a démontré qu’il était sûrement le meilleur cette année, Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step) espère faire le doublé après sa victoire à l'île de Ré. En somme : tous les sprinteurs disposant d’un train puissant auront une chance à Poitiers, à moins qu’un puncheur ne sorte dans le faux plat à 2 km de l’arrivée. A ce petit jeu là, Wout Van Aert pourrait encore faire mal, tout comme Peter Sagan, qui a perdu son maillot vert hier, et qui va chercher à le récupérer au plus vite.

• Qu’en pense notre consultant Yoann Offredo?

Il n’y aura pas énormément d’opportunités sur ce Tour de France pour les purs sprinteurs. Sur cette étape, il n’y aura aucune chance pour l’échappée d’aller au bout. Il faudra mettre des coureurs à l’avant, avec des équipes comme Lotto qui vont cadenasser cette course, pour donner l’occasion à Caleb Ewan de s’imposer. Ils ne vont pas laisser passer cette opportunité.” 

• Les horaires : 

13h00 : début de la retransmission TV (sur France 3 jusqu'à 15h, puis sur France 2 jusqu'à la fin de l'étape) et aussi sur France.tv
13h25 : Départ fictif
13h40 : Départ réel
15h44 : Passage au sommet de la Côte de Cherveux (4e catégorie)
16h07 : Sprint intermédiaire des Grands Ajoncs
17h28 : Arrivée prévue à Poitiers