Tour de France : une équipe Groupama-FDJ entièrement consacrée à Thibaut Pinot

Publié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Pinot Gaudu

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Sans surprise et comme en 2019, l'équipe Groupama-FDJ a dévoilé une sélection entièrement dévouée à Thibaut Pinot pour le Tour de France 2020. Le grimpeur franc-comtois, qui vise la victoire finale, comptera sur les mêmes que l'an passé. Seul changement, l'intégration de Valentin Madouas à la place d'Anthony Roux.

"Antho, t'étais où ?". Lors du dernier Tour de France, Thibaut Pinot n'avait pas caché sa frustration après avoir été piégé entre Saint-Flour et Albi pour une sombre histoire de rond-point. Il avait notamment pointé du doigt le rôle de son équipier Anthony Roux. Ces images, diffusées dans le documentaire Avec Thibaut, avaient marqué le public. Si les deux hommes ne nourrissent aucune rancune, cette année Roux ne fera pas partie de l'équipe Groupama-FDJ sur la Grande Boucle.

Madouas remplace Roux mais la stratégie reste la même

Dans la sélection de 8 coureurs dévoilée par la formation française World Tour, il est le seul à manquer à l'appel par rapport à l'édition précédente, remplacé par le jeune Valentin Madouas, qui effectuera d'ailleurs sa première. L'objectif restera le même : emmener Thibaut Pinot le plus haut et surtout le plus loin possible. Le grimpeur franc-comtois avait fait forte impression en 2019 dans les Pyrénées et semblait être le seul à pouvoir battre Egan Bernal, mais une blessure avait stoppé net sa course en troisième semaine.

Dès le départ ce samedi, il pourra compter sur le néo-champion d'Europe du chrono Stefan Küng, sur le loyal Matthieu Ladagnous et sur le capitaine de route William Bonnet, chargés de le protéger sur le plat. Mais une fois que la route commencera à s'élever, Valentin Madouas et Rudy Molard se mettront à la planche. A Sébastien Reichenbach et à David Gaudu de rester le plus longtemps aux côtés de Pinot dans les cols. Ce dernier a en tout cas rassuré en terminant 2e du Critérium du Dauphiné début août. "Je me suis rendu compte que j'avais la gagne dans les jambes", a-t-il surtout tenu à insister.