Tour de France : une équipe écartée à partir de deux cas de Covid-19 positifs en sept jours

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Le peloton cycliste
Le peloton cycliste | Brenton EDWARDS / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

C'est officiel. Si une équipe recense deux cas positifs ou plus, en sept jours, sur le prochain Tour de France (29 août-20 septembre), elle sera automatiquement exclue du peloton. Cela concerne évidemment les coureurs mais également tous les membres et proches de l'encadrement de chaque formation.

Peu à peu, les règles sanitaires en vigueur sur le prochain Tour de France (29 août - 20 septembre) s'éclaircissent. La menace du Covid va plus que jamais peser sur les équipes conviées à la Grande Boucle. Si une équipe recense deux cas positifs de Covid-19 en sept jours, elle sera directement exclue de la course.

Le principe d'une exclusion pourrait s'appliquer, non seulement dans l'hypothèse de cas de Covid-19 avérés, mais aussi à la présence de symptômes fortement suspects. Dans cette seconde éventualité, la décision dépendra d'un avis médical. "Exceptionnellement un coureur pourra être autorisé à prendre le départ en cas d'avis médical éclairé favorable, de la part du médecin de l'équipe et de la cellule Covid", a toutefois précisé l'organisation du Tour.

Parmi les autres mesures sanitaires, les coureurs, qui sont régulièrement testés par leurs équipes depuis la reprise des stages, doivent subir deux tests PCR (par le nez) dans les jours précédant le départ du Tour. Une équipe a toutefois la possibilité pendant cette période de remplacer l'un de ses membres qui aurait été positif au Covid-19, a confirmé ASO.

"Une première vague sera faite samedi, dimanche et lundi. Pourquoi sur trois jours ? Parce qu'il y a les championnats nationaux et que les coureurs ne sont pas testés le jour de la course. Une deuxième vague de tests sera faite mardi, mercredi ou jeudi prochain, là aussi sur trois jours parce qu'il y a des coureurs qui participent aux championnats d'Europe", a précisé à l'AFP un responsable de l'organisation.

La "bulle" du Tour de France

Plus généralement, il apparaît que les cyclistes et leur staff devront s'organiser en "bulles" pendant les trois semaines de la course. La "bulle course" réunit entre 25 et 30 personnes pour chaque équipe, soit les personnes en contact quotidiennement avec les coureurs. Celles-ci devront vivre entre elles, et ne pourront par exemple pas accéder au village-départ.

Ces mesures ont été prises en concertation avec l'AIGCP, l'association internationale qui regroupe les groupes cyclistes, et a été présentée aux équipes participantes à la veille du récent Critérium du Dauphiné, a précisé à l'AFP l'organisation du Tour (ASO).

Avec AFP

France tv sport francetvsport