Sprint TDF

Tour de France : Un sprint bonification en cours d'étape

Publié le , modifié le

Un sprint bonification sera disputé dans le final de chaque étape du Tour de France, jusqu'à l'entrée en montagne, a annoncé jeudi le directeur de course Thierry Gouvenou à l'occasion de l'opération J-100 avant le Grand départ de Vendée.

Ce sprint bonification sera situé entre 30 et 8 kilomètres de l'arrivée et sera doté d'un gain de 3, 2 et 1 secondes pour les trois premiers, jusqu'à 9e étape incluse (Roubaix) qui marque la fin du premier acte du Tour avant les Alpes. "On a décidé de remettre au goût du jour les bonifications en cours d'étape, ce sera un plus pour les attaquants", a déclaré Thierry Gouvenou en précisant à l'AFP: "Ces sprints ne seront pas forcément situés sur le plat, ils seront placés à des endroits stratégiques." 

Pour autant le coureur qui enlèvera le premier sprint bonification ne sera pas assuré d'endosser le maillot jaune à l'issue de la première étape, le 7 juillet, à Fontenay-le-Comte. Comme le prévoit le règlement international, le régime des bonifications à l'arrivée est supérieur à celui du sprint intermédiaire, soit 10, 6 et 4 secondes aux trois premiers de l'étape. "On devrait avoir une étape dédiée aux sprinteurs", a estimé Thierry Gouvenou lors de la reconnaissance du final de la première journée, programmée entre Noirmoutier-en-l'Ile et Fontenay-le-Comte (189 km). "Le parcours est très plat. La première partie, le long de la mer, est assez abritée mais, ensuite, on entre dans le Marais poitevin et on pourrait, s'il y a du vent de côté, se retrouver avec un peloton éclaté. Mais les sprinteurs vont se régaler dans le final".
 

AFP