Thibaut Pinot (FDJ) - Tour 2016
Thibaut Pinot (FDJ) recevant son premier maillot à pois | AFP - YUZURU SUNADA / BELGA MAG / BELGA

Tour de France. Thibaut Pinot endosse le maillot à pois rouges pour mieux reverdir

Publié le , modifié le

La lutte pour le classement général oubliée, Thibaut Pinot a revu ses objectifs sur les routes du Tour. Le leader de la FDJ a fait du maillot à pois de meilleur grimpeur sa priorité et il le portera sur ses épaules dès mardi, au départ de la 10e étape à Escaldes-Engordany. Le panache nécessaire à sa défense est certainement la meilleure des thérapies possibles pour lui, toujours en quête de sensations.

Thibaut Pinot est en croisade. Hors du coup lors de la première étape des Pyrénées, le Français s'est lancé dans une opération reconquête. Après avoir perdu ses jambes, sa confiance et ses ambitions pour le classement général, le leader de la FDJ a dû changer son fusil d'épaule. Ses rêves de podium à l'arrivée de Paris sont rangés au placard ? Tant pis, il les ressortira l'été prochain, pour la collection printemps-été 2017.

Cela ne signifie pas pour autant qu'il sera spectateur de l'événement. Ce Pinot cru 2016 n'est peut-être pas à la hauteur du millésime espéré, mais il pourrait se faire plus savoureux une fois décanté. Alors, il s'aère. Loin du peloton, c'est échappé seul sur sa machine que le Franc-comtois se fait meilleur et retrouve ses plus belles couleurs.

"Je suis déçu, encore une fois"

La thérapie par le panache, voilà quelle semble être la ligne de conduite adoptée. Plutôt qu'attendre, il provoque les choses. En quête d'électrochoc, il prend les devants pour retrouver son meilleur niveau. Samedi, il s'élançait bille en tête sur les pentes du Tourmalet. A la clé, le prix de la combativité et une petite dose de confiance retrouvée. Dimanche, il était une fois de plus dans l'échappée du jour vers Andorre-Arcalis. Pas encore au niveau escompté, mais avec la volonté de vite soigner ses maux. "A quatre kilomètres, je n'avais plus rien dans les jambes. J'ai gaspillé beaucoup d'énergie dans la vallée. Je n'ai pas de jambes, je ne triche pas. J'ai donné le maximum, je suis déçu, encore une fois."

Déçu, Pinot ne repart pas pour autant les mains vides. 6e du jour, il endossera à partir de mardi le maillot à pois du leader du classement de la montagne. Un bonheur n'arrivant jamais seul, le voici qui grignote des minutes au classement général. Pointé à 19'44 samedi soir, le voilà déjà à 15'39. Et si ses sensations devaient continuer à revenir, il pourrait toquer très vite aux portes du Top 20. Loin de ses ambitions originales, mais plus en accord avec le talent du garçon. Aussi grand que sa frustration actuelle.

Vincent Fossiez @VincentFossiez