Tour de France : Quasi huis clos à Nice, panneaux occultants, filtrage au pied des cols, les dernières mesures imposées par le coronavirus

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France au départ de l'édition 2020 à Nice
Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France au départ de l'édition 2020 à Nice | AFP - Valery HACHE

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La région Paca (Provence Alpes Côtes d'Azur) étant passée en zone rouge en raison de la propagation du Covid-19, les organisateurs du Tour de France ont été contraints de revoir en partie leur copie, à deux jours du départ de la course depuis Nice. Dans une zone très touristique où le virus galope, après une réunion tenue ce jeudi à 14h30, Amaury Sport Organisation (ASO) a annoncé que les sites de départs et d'arrivées seront équipés de panneaux occultants pour les transformer pratiquement en zones à huis clos, que les spectateurs devront être masqués tout au long du parcours, qu'un filtre sera fait au pied des cols pour limiter le nombre de spectateurs y accédant à pied, et les animations prévues dans les villages sont annulées.

L'annonce n'a surpris personne. Alors que le gouvernement dévoilait le passage de plusieurs régions en zone rouge, Bernard Gonzalez, le préfet des Alpes Maritimes, et Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France, annonçaient devant la presse, à Nice, les nouvelles mesures mises en place pour le départ du Tour de France. Car la région Paca, passée cet après-midi officiellement en zone rouge, impliquait des ajustements pour les premiers tours de roue du peloton. "Le passage en zone rouge a été anticipé. On sait depuis au moins dix jours qu'on passera d'un système resserré à un système encore plus resserré", a confirmé le directeur du Tour, quelques heures après le classement des Alpes-Maritimes, terre d'accueil des deux premières étapes, dans la liste des 19 nouveaux départements où le virus circule davantage.

Des arrivées sans spectateur

Premier d'entre eux, pour limiter les risques de propagation et les rassemblements, les zones de départ et d'arrivée seront équipées de panneaux occultants. Impossible donc pour le public de venir s'amasser dans les endroits habituellement les plus prisés. C'est donc, comme la dit le préfet un "quasi huis clos pour le départ" qui est organisé. Seules deux petites tribunes de 50 places seront installées aux arrivées à Nice "avec distanciation sociale".

Autre spécificité dans la région : tous les spectateurs devront être masqués le long du parcours, et aucun véhicule ne pourra accéder aux cols, seuls les spectateurs à pied pourront y aller, avec un filtrage effectué au pied des ascensions. Un dispositif qui pourrait être étendu au reste du tracé de cette Grande Boucle 2020 si particulière, en fonction de la vitesse de propagation du virus dans les régions concernées. A ce jour, 27 cols son concernés. 

à voir aussi Tour de France : aux grands maux, les grands remèdes, le Tour plonge dans la bulle sanitaire Tour de France : aux grands maux, les grands remèdes, le Tour plonge dans la bulle sanitaire

Bien évidemment, ces nouvelles règles s'ajoutent à toutes celles déjà présentées ces dernières semaines, et qui mettent les coureurs et leur staff dans une véritable bulle sanitaire. Car pour tous, l'enjeu est de taille : limiter au maximum les risques de tests positifs au Covid-19, et participer à l'effort national de limitation de sa propagation.

à voir aussi Tour de France : une équipe écartée à partir de deux cas de Covid-19 positifs en sept jours Tour de France : une équipe écartée à partir de deux cas de Covid-19 positifs en sept jours