Plus de peur que de mal pour Fuglsang et Thomas

Tour de France 2019 : Pris dans une chute, Jakob Fuglsang et Geraint Thomas s'en sortent bien

Publié le , modifié le

Pris dans deux chutes distinctes lors de la 1re étape du Tour de France, Jakob Fuglsang et Geraint Thomas ont donné des nouvelles plutôt rassurantes. Le Gallois est tombé mais ne s'est pas blessé, d'après son équipe. Jakob Fuglsang, en revanche, doit se faire poser trois points de suture à l'arcade sourcillière, et passer une radio pour son genou droit. Mais le manager d'Astana a indiqué que les premiers examens du docteur étaient "plutôt rassurants".

Les favoris devaient passer une première journée tranquille, il n'en a rien été. Pris dans une chute, à 18 kilomètres de l'arrivée pour Jakob Fuglsang, à moins de trois pour Geraint Thomas, ils ont vécu une fin d'étape mouvementée. Si le Gallois a échappé à la blessure, le Danois n'en est pas sorti vraiment indemne, même si les premiers examens médicaux sont "plutôt rassurants" d'après Alexandre Vinokourov, manager de l'équipe Astana. 

Aucune fracture pour Fuglsang

"Il y a trois points (de suture) à faire sur l'arcade. On attend des examens pour son genou droit, il va faire une radio", a précisé Vinokourov, avant d'apprendre quelques minutes plus tard que les radios ne montraient aucune fracture. "Ce n'est jamais bon de tomber en début de Tour, c'est dommage. Mais c'est comme ça. Dans le Tour, il faut aussi un peu de chance", a-t-il poursuivi. Le Danois est en tout cas parvenu à rentrer dans le peloton quelques kilomètres après sa chute, malgré un filet de sang lui barrant le visage. 

Geraint Thomas a évité la blessure

Du côté d'Ineos, on se veut aussi rassurant. "Il a pu remonter sur le vélo et terminer l'étape. Au retour au bus, il a dit que ça allait", a communiqué la formation britannique. Le coureur lui-même a dit avoir réussi à éviter "tout dégât" pour lui. 

La chute a fait de nombreux dégâts.  Le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma), l'un des favoris pour la victoire d'étape, est aussi tombé. Le jeune Français Benoît Cosnefroy, équipier de Romain Bardet chez AG2R La Mondiale, s'est blessé quant à lui au menton.