Tour de France : Première explication en altitude, Alaphilippe face à la meute... La 4e étape en questions

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Tour de France 2020, 4e étape.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Quatrième jour sur le Tour de France et déjà la première arrivée en altitude. Sur un tracé long de 160,5 km entre Sisteron et Orcières-Merlette, une première explication entre leaders pourrait avoir lieu ce mardi au sommet d'un col de 1re catégorie.

• Quel profil ?

La 4e étape du Tour de France constituera ce mardi la première arrivée en altitude de l'édition 2020. Trois cols de 3e catégorie et un de 4e catégorie parsèmeront les 160,5 km séparant Sisteron d'Orcières-Merlette, mais ils ne seront que des amuse-bouches avant le plat de résistance : la montée vers Orcières-Merlette (7.1km à 6.7%), classée en 1re catégorie.

Arriver à 1825m d'altitude aussi tôt au cours d'une Grande Boucle est chose très rare. A la pédale, aucun des favoris pour le classement général n'a encore montré de signes de faiblesse. Dès ce mardi, un premier état des lieux pourra être dressé. Si la pente finale n'est pas excessivement difficile, des petits écarts pourront se faire entre les prétendants. Reste cependant à savoir si l'échappée ira au bout, ou si le rythme de course permettra à des hommes rapides de jouer dans le final.

Tour de France : Première explication en altitude, Alaphilippe face à la meute... La 4e étape en questions
© LeTour.fr

• Quels pièges ?

Après les déluges de samedi et de lundi, le peloton devrait être laissé tranquille par la pluie. La température ne sera pas non plus excessive, notamment dans la montée finale où l'on attend entre 16 et 18 degrés. Autant dire que les conditions météorologiques devraient être au beau fixe. Pour Julian Alaphilippe, l'idée sera de conserver le maillot jaune et donc de ne pas laisser trop de champ à l'échappée.

L'ascension vers Orcières-Merlette sera assez roulante. Il ne devrait pas avoir de difficultés pour peser dans le final et peut-être même jouer la victoire d'étape. A moins qu'une équipe comme Jumbo-Visma ou Ineos décide de mener un train d'enfer pour évincer des concurrents très tôt dans la course et déjà prendre les devants au général.

• Le coureur à suivre :

Evidemment Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) sera au centre de tous les regards. Le porteur du maillot jaune fait des envieux et son avance au classement général n'est pas insurmontable sur une étape. Les prétendants seront nombreux mais il y a peu de chances qu'une équipe comme la Jumbo-Visma laisse la porte ouverte aux attaques dans le final. La surpuissante armada jaune devrait prendre les choses en mains ce mardi pour mettre le rythme dans la montée d'Orcières-Merlette. L'idée sera probablement de créer une rampe de lancement pour Primoz Roglic afin qu'il puisse créer un écart dans le dernier kilomètre et récupérer de précieuses secondes de bonification. Le Slovène l'avait déjà fait sur le Critérium du Dauphiné, il sera forcément surveillé sur cette 4e étape.

Tour de France : Première explication en altitude, Alaphilippe face à la meute... La 4e étape en questions
© LeTour.fr

L’œil d’Alexandre Pasteur : 

Une première arrivée en altitude dès le 4e jour, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu ça. En même temps en partant de Nice, on arrive vite dans la montagne. Certes on arrive à 1850m d'altitude, mais la montée finale n’est pas très dure, et ce qui précède est usant mais pas infaisable. Ce n’est pas encore une étape de haute montagne, elle ne sera pas forcément décisive, mais ce sera spectaculaire. Comme vainqueur, je vois bien un Alejandro Valverde, mais pas un leader du général”.

Les horaires :

13h00 : Début de la retransmission télé
13h25 : Départ fictif
14h38 : Sprint intermédiaire à Veynes
15h09 : Sommet de la col du Festre (3e catégorie) 
15h49 : Sommet de la côte de Corps (4e catégorie)
16h29 : Sommet de la côte de l'Aullagnier (3e catégorie)
16h50 : Sommet de la côte de Saint-Léger-Les-Mélèzes(3e catégorie)
16h53 : Début de l'ascension vers Orcières-Merlette
17h22 : Arrivée prévue