Mark Cavendish
Mark Cavendish signe sa quatrième victoire sur le Tour 2016 | AFP

TOUR DE FRANCE: Mark Cavendish enlève la 14e étape

Publié le , modifié le

Mark Cavendish a remporté au sprint la 14e étape du Tour de France disputée entre Montélimar et Villars-les-Dombes, après 208,5 kilomètres parcourus. Le coureur de la formation Dimension Data a devancé Alexander Kristoff (Katusha) et Peter Sagan (Tinkoff), alors que Bryan Coquard (Direct Energie) s'est contenté de la 7e place. Il s'agit du 30e succès du Britannique sur les routes de la Grande Boucle, alors que Marcel Kittel a porté réclamation. Sans surprise, son compatriote Chris Froome conserve le maillot jaune de leader.

 Auteurs d'une échappée de plus de 200 kilomètres, Jérémy Roy -combatif du jour- et Martin Elmiger auront au moins eu le mérite d'animer un peu une étape assez monotone, lâchant tour à tour Alex Howes puis Cesare Benedetti. Mais les deux fuyards ont été rejoints par le peloton à 3 kilomètres de l'arrivée, et tout s'est donc joué au sprint, où le roi Cavendish a encore eu le dernier mot. Avec 30 victoires au compteur, le "Cav" ne se trouve plus qu'à quatre longueurs du record d'Eddy Merckx. 

Le coureur de l'île de Man a précédé d'une bonne longueur le Norvégien Alexander Kristoff et le champion du monde, le Slovaque Peter Sagan. L'Allemand John Degenkolb, a quant à lui pris la quatrième place, pour retrouver le sourire après son grave accident du début d'année. L'Allemand Marcel Kittel avait de son côté moins le sourire. Premier à lancer le sprint, Kittel a été débordé par Cavendish, mais l'Allemand a protesté aussitôt en levant le bras, estimant avoir été gêné par le "Cav". Sa réclamation auprès des commissaires a été déboutée. 

Mis à part le vent, les coureurs n'ont pas eu de difficulté particulière ce samedi. Soucieux de se préserver avant l'étape bien plus rude de dimanche, ils ont préféré démarrer lentement. Quatre coureurs ont donc tenté leur chance après une trentaine de kilomètres. Mais les équipes des sprinteurs (Greipel, Cavendish, Kittel) n'ont jamais voulu leur accorder plus de cinq minutes d'avance. Cette 14e étape a été par ailleurs marquée par les abandons du Suisse Mathias Frank, souffrant d'une gastro-entérite, et du Danois Matti Breschel, qui a heurté une voiture. Dimanche, les sprinteurs feront place aux grimpeurs dans une étape bien plus pentue, où le Grand Colombier pourrait être l'un des juges de paix de ce Tour de France.

Romain Bonte