Tour de France. Les 5 dates clés qui ont forgé le retour de Mark Cavendish au sommet

Tour de France. Les 5 dates clés qui ont forgé le retour de Mark Cavendish au sommet

Publié le , modifié le

Annoncé en perte de vitesse lors des deux dernières saisons, Mark Cavendish (Dimension Data) a retrouvé les sommets lors de cette édition 2016 du Tour de France, avec déjà quatre succès au soir de la 14e étape. Voici les cinq dates clés qui ont fait son retour au premier plan. A la surprise générale (ou presque).

29 septembre 2015. Il change de "Dimension" et reforme le trio magique

Trentenaire depuis quelques mois et peu à son avantage chez Etixx-Quickstep, Mark Cavendish va réussir le coup parfait en signant chez la formation Dimension Data (ancien HTM). Le Britannique n'arrive pas seul. Dans ses bagages, il amène Mark Renshaw et Bernhard Eisel. Le trio infernal est à nouveau réuni, quelques saisons après leur domination sans partage sur le peloton chez HTC. Et il ne va pas tarder à porter ses fruits…

12 février 2016. Il remporte le Tour du Qatar

Première collaboration et premier succès. Le Britannique lance sa saison au plus que parfait en remportant le Tour du Qatar. C'est la deuxième fois qu'il s'impose dans les Emirats après 2013. Si la nouvelle ne fait pas fracas à l'époque, elle annonce pourtant un retour au premier plan du Cav. La machine est en marche. Elle ne demande qu'un écrin plus clinquant pour briller de mille feux.

6 mars 2016. Il devient champion du monde de l'Américaine avec Wiggins

En plus de 10 ans de professionnalisme, Cavendish n'a jamais hésité à se lancer de nouveaux défis. La rockstar du peloton n'a jamais été effrayé à l'idée de s'aventurer sur de nouveaux terrains de jeu. Il n'y a qu'à voir sa candidature à l'épreuve d'Omnium pour les JO de Rio cet été. Pistard dans l'âme, il s'était déjà distingué en remportant en 2005 et 2008 le titre de champion du monde de l'Américaine. Il remet ça en début d'année compagnie de Bradley Wiggins. De quoi lui remémorer son âge d'or et l'aider un peu plus à revenir vers les sommets.

26 juin 2016. Il échoue aux championnats de Grande Bretagne

Une dernière répétition avant le Tour de France. Quelques jours avant le coup d'envoi de la 103e Grande Boucle, Cavendish s'offre un dernier entraînement en conditions de course. Au four et au moulin durant l'épreuve, il se fait finalement coiffer pour la victoire finale par Adam Blythe. Mais au-delà du résultat, il y a la manière. Et l'hyperactivité du bonhomme démontre qu'il est affûté. A quelques jours du Tour, cela sonne comme un avertissement à la concurrence.

2 juillet 2016. Il endosse son premier maillot jaune et prend ascendant psychologique

La guerre est des sprinteurs est ô combien psychologique. En s'adjugeant la première étape de cette édition 2016 du Tour de France, l'homme de l'Ile de Man a pris un ascendant psychologique sur ses adversaires. Le maillot jaune qu'il revêt pour la première fois contribue également à lui donner des ailes. Sa quatrième victoire ce soir, et sa manoeuvre pleine de "confiance" devant Marcel Kittel, le prouvent bien. Seul le roi peut se permettre ce genre de facéties.

Vincent Fossiez @VincentFossiez