Tour de France : Leader virtuel au classement de la montagne, Anthony Perez chute lourdement et abandonne

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Anthony Perez secouru après sa chute lors de la 3e étape du Tour de France 2020 qui l'a contraint à l'abandon
Anthony Perez secouru après sa chute lors de la 3e étape du Tour de France 2020 qui l'a contraint à l'abandon | AFP - Anne-Christine POUJOULAT

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

En pleine guerre avec Benoît Cosnefroy (AG2R-La Mondiale) pour le maillot à pois, Anthony Perez (Cofidis) a abandonné au cours de la 3e étape du Tour de France ce lundi. Le coureur de la Cofidis est tombé dans une descente alors qu'il avait réussi à prendre le dessus dans le classement de la montagne. Il souffre d'une fracture de la 11e cote gauche, d'une contusion pulmonaire modérée et d'un pneumothorax léger, en plus d'autres plaies sur le corps. Son état est stable. Il devrait quitter l'hôpital de Dignes sous 72h, et son absence devrait dépasser les 6 semaines.

Il avait pris la fuite en début d'étape avec Jérôme Cousin (Total-Direct Energie) et Benoît Cosnefroy (AG2R - La Mondiale) pour contester à ce dernier le maillot à pois de meilleur de grimpeur, avec succès. Anthony Perez (Cofidis) ne profitera finalement pas des joies du podium à l'arrivée de la 4e étape du Tour de France 2020 entre Nice et Sisteron.

Les pois ne bougeront pas

Passé en tête des cols du Pilon et de la Faye, deux 3e catégorie, le Toulousain avait réussi à prendre deux points d'avance sur Cosnefroy au classement de la montagne. Les deux hommes s'étaient ensuite rapidement relevés, laissant Cousin seul dans son échappée. Mais Benoît Cosnefroy, aidé par Nans Peters, est ressorti du peloton pour prendre un point au sommet du col des Lèques et tenter de rejoindre Jérôme Cousin avant la dernière côte avec l'idée de récupérer le dernier point en jeu.

Victime d'une crevaison à ce moment précis, Anthony Perez a pris des risques pour revenir dans le peloton. Le coureur de Cofidis est finalement tombé, heurtant une voiture de son propre directeur sportif au moment d'un coup de frein dans la file des automobiles, dans la descente du Col des Lèques, à environ 70 km de l'arrivée. Il a été évacué vers l'hôpital de Digne-Les-Bains.

L'équipe Cofidis a d'abord évoqué sans confirmer une "fracture de la clavicule gauche", puis annoncé que les "premiers éléments font état d'une fracture ouverte costale avec possible pneumothorax". Plus tard dans la soirée, des précisions le concernant faisaient état d'une fracture de la 11e cote gauche (mais pas ouverte), une contusion pulmonaire modérée, un pneumothorax léger et plusieurs hématomes au dos et de plaies au niveau du genou. Son état est stable. Il devrait quitter l'établissement dans les 48 à 72h, et restera loin des vélos au moins six semaines.

A près de 80 km/h il a percuté la voiture qui le précédait. Le premier diagnostic fait état de multiples fractures costales et d’un pneumothorax. Il est resté conscient en permanence, mais il est quand même bien touché. C’est un coup dur parce qu’il faisait partie aussi du dispositif autour de Guillaume Martin. Il va falloir composer avec”, a précisé son manager Cédric Vasseur à l'arrivée. Après Philippe Gilbert (Lotto Soudal), John Degenkolb (Lotto Soudal) et Rafael Valls (Bahrain-McLaren), Perez est le 4e coureur à quitter la route du Tour.