Tour de France : le redoutable col de la Loze, immense bagarre… l'étape 17 en questions

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Tour de France

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les jours passent et l'arrivée à Paris se rapproche pour le peloton. Et l'homme qui sera en jaune sur les Champs-Elysées, quel qu'il soit, s'apprête à briller cet après-midi entre Grenoble et Méribel-col de la Loze. Et pour cause : cette 17e étape apparaît comme la journée décisive de ce Tour 2020. Le Tour ne sera pas joué ce soir, mais pour beaucoup, il sera perdu.

• Quel profil ?

Dans les Alpes, ce n’est pas le nombre de cols qui fait la difficulté d’une étape, mais les cols en eux-mêmes. Pour preuve, cette 17e étape n’en comptera « que » deux entre Grenoble et Méribel, mais elle sera quand même la plus difficile de ce Tour de France. Et pour cause, les ascensions au programme sont toutes les deux hors catégorie. Après 90 km essentiellement plats, le peloton s’attaquera d’abord au col de la Madeleine (17,1 km à 8,4%) par un versant inédit. A peine redescendu de ce premier géant du jour, les coureurs auront rendez-vous avez le redoutable col de la Loze (21,5km à 7% de moyenne). Assurément le grand moment de ce Tour de France 2020.

Tour de France : le redoutable col de la Loze, immense bagarre… l'étape 17 en questions

• Quels pièges ?

Nouveauté de ce Tour de France 2020,  le col de la Loze sera homérique. La vérité, c’est que l’on manque de qualificatifs pour décrire cette chaussée réservée aux cyclistes et aux skieurs le reste de l’année. La première partie jusque Méribel est assez classique pour une route alpine, mais c’est à la sortie de la station que les choses vont très sérieusement se compliquer pour tout le monde, même pour les favoris. A cet instant, le peloton empruntera un ancien chemin forestier, goudronné cette année pour en faire un col atypique avec une montée très irrégulière à parfois 20%. Le tout en quasi ligne droite : ça va faire mal !

• Le coureur à suivre ? 

Evidemment vu le programme de l’étape, on assistera à une explication entre prétendants à la victoire finale. Tadej Pogacar (UAE Emirates), Rigoberto Uran (EF Pro Cycling) et Miguel Angel-Lopez (Astana), premiers poursuivants du maillot jaune, auront-ils les jambes pour l’attaquer ? Assurément, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) sera une nouvelle fois bien entourée par son équipe Jumbo-Visma, restée bien sage hier sur la route de Villard-de-Lans. Nul doute que l’homme fort de la journée sera le Slovène, qui pourrait profiter des pentes de la Loze pour asseoir son avancer et se rapprocher de la victoire finale.

• Qu’en pense notre consultant Alexandre Pasteur ?

“Ce sera la deuxième immense bagarre pour le général, et un patron du général s’imposera. L’étape sera contrôlée par les équipes de pointe, cadenassée par la Jumbo Visma probablement, avant l’enchaînement de ces deux géants hors catégorie. Le col de la Loze, excusez mon langage, mais ce sera une vraie saloperie avec des passages à 20% sur la fin : pour nous, devant la TV, ce sera un très grand moment, une belle fête. En plus c’est un col purement cycliste, les voitures n’ont pas le droit d’y rouler : je pense qu’il va très vite devenir mythique dans les années à venir, ça va devenir une référence.” 

• Les horaires : 

11h55 : Début de la retransmission TV
12h15 : Départ fictif
12h30 : Départ réel
13h36 : Sprint intermédiaire de La Rochette
15h06 : Passage au sommet du Col la Madeleine (hors catégorie)
16h19 : Début de l’ascension du Col de la Loze (hors catégorie)
17h20 : Arrivée au sommet du Col de la Loze