Tour de France : la presse slovène et internationale encensent Tadej Pogacar après son époustouflante victoire

Publié le , modifié le

Auteur·e : Apolline Merle
Tadej Pogacar
Le Slovène Tadej Pogacar remporte le maillot jaune de leader lors de la 20e étape du Tour de France, un contre-la-montre individuel de 36,2 kilomètres, de Lure à la Planche des Belles Filles, samedi 19 septembre. | Christophe Ena/AP/SIPA

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La victoire époustouflante de Tadej Pogacar (UAE Emirates), hier lors du contre-la-montre de la Planche des Belles Filles, a fait basculer la fin du Tour de France que l’on croyait déjà figée. A la veille de ses 21 ans, le Slovène va remporter son premier grand Tour. Et depuis quelques heures, le monde entier ne parle que de son exploit. Si la presse slovène célèbre son héros national, le reste de la presse internationale salue un coureur hors du commun.

Hier, lors du contre-la-montre de la Planche des Belles Filles, Tadej Pogacar (UAE Emirates) a tout conquis. Les spectateurs présents sur place, les téléspectateurs, ses adversaires admiratifs et les médias du monde entier. Seulement un an et demi après ses débuts chez les professionnels, le Slovène de 21 ans va remporter son premier grand Tour et par la même occasion entrer dans l’histoire du cyclisme mondial. Mais c’est d’abord dans l’histoire de son pays que le jeune coureur va marquer d’une pierre blanche cette journée incroyable. Sur la page d’accueil de Ekipa24, média sportif slovène, les contenus liés au Tour de France remplissent l’écran. Tous les articles affichent la photo de Pogacar ou de Primoz Roglic, le roi déchu avant d’être proclamé. 
 

à voir aussi Tour de France: l'exploit de Tadej Pogacar vu de la Slovénie Tour de France: l'exploit de Tadej Pogacar vu de la Slovénie

Nouveau roi de Slovénie 

"LA SLOVÉNIE EN EXTASE, Roglič a tout gaspillé, Pogačar comme un extraterrestre !!!!", titre un de ses articles. Le média a largement usé des majuscules dans l'ensemble de ses contenus pour montrer sa joie et son excitation après cette victoire et à la veille de l’arrivée du Tour de France à Paris. Car comme l’indique ce même article, le podium sera composé de deux Slovènes. "Le triste héros du Tour Roglič a au moins conservé la deuxième place du classement général, ce qui signifie que la Slovénie célèbre une double victoire sur le Tour de France !!! FOU, INCROYABLE, UNIQUE !!!". La Une papier du média les met d’ailleurs tout les deux à l’honneur, en titrant "Allez la Slovénie", avec en photo ses deux leaders qui ont animé le Tour de France, les deux coureurs étant séparés par la Tour Eiffel. 

Un autre article de ce média slovène salue ce héros qui s’est écrit "son histoire pour l’éternité". Le coureur d'UAE Emirates est même devenu un véritable Dieu aux yeux du média. "Tadej Pogačar est devenu immortel, Tadej Pogačar a écrit l'une des histoires sportives les plus folles, les plus étonnantes et les plus merveilleuses, deux jours avant son 22e anniversaire. Son incroyable contre-la-montre dans l'avant-dernière étape du Tour de France restera dans les annales comme l'une des courses les plus parfaites, les plus exquises." Enfin Delo, l’un des principaux médias slovènes, acclame aussi son champion national et met à l’honneur cette victoire de Pogacar, qui est "bien méritée" et réalisée "avec beaucoup de style".
 

à voir aussi Tour de France : les réactions à la renversante prise de pouvoir de Tadej Pogacar Tour de France : les réactions à la renversante prise de pouvoir de Tadej Pogacar

La presse internationale unanime

L’ensemble de la presse internationale, sans exception, exalte elle aussi ce nouveau champion au parcours époustouflant. La BBC sport applaudit, elle, "l'un des revirements les plus spectaculaires de l'histoire du cyclisme". Si Bild  salue un "vainqueur sensationnel", le Die Welt, un des trois plus grands quotidiens allemands, insiste sur la surprise qu’a créée le jeune coureur de 21 ans hier et qui fait désormais partie de l’histoire. Mais le quotidien allemand se demande aussi comment le leader Primoz Roglic, que tout le monde pensait incontesté, a pu tomber de la première marche du podium. "Comment cela pouvait-il arriver ? Roglic s'est effondré, déçu, sur l'asphalte du plateau de La Planche des Belles Filles, les yeux complètement vides. Ses coéquipiers se tenaient également dans la zone d'arrivée avec consternation et ne comprenaient pas ce qui s'était passé. Le débutant du Tour, Pogacar, a remporté le combat contre la montre sur 36,2 kilomètres samedi, laissant Roglic 1 minute et 56 secondes derrière."

à voir aussi Edito : un Tour hors catégorie Edito : un Tour hors catégorie

En France, L’Equipe titre sa Une avec deux mots qui se suffisent à eux-même "Poga Star". Le quotidien sportif français consacre d’ailleurs ce matin 11 pages sur cette nouvelle star, qui a fait "chavirer" cette 117e édition du Tour de France. Le quotidien le surnomme aussi le "Chaton flingueur" car "monstre de précocité, bête de compétition, agressif en course, le jeune lauréat du Tour demeure, une fois descendu du vélo, un garçon timide qui fuit toute forme de stress". 

"Pogacar historique" titre quant à lui Marca en home de son site. Pour le média sportif espagnol, "Pogacar a progressivement dévoré le leader de la Jumbo", Primoz Roglic. "Le combat (entre les deux coureurs, ndlr) s’est résolu avec une victoire spectaculaire pour Pogacar. Le Slovène de 21 ans a complètement renversé le classement du Tour pour devenir le premier coureur à remporter la grande boucle pour son pays".