Tour de France - Julian Alaphilippe : "Le maillot jaune, ça se défend"

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Julian Alaphilippe

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Vainqueur de la deuxième étape du Tour de France 2020, et nouveau maillot jaune, Julian Alaphilippe entend défendre ce maillot, même s'il rappelle ne pas être venu sur le Tour pour jouer le classement général. C'est en tout cas sa réaction au micro de francetvsport.

On prend les mêmes et on recommence. Après avoir pris le maillot jaune en gagnant la troisième étape du Tour de France 2019 à l’issue d’une attaque dans le final, Julian Alaphilippe a remis ça cette année dès la deuxième étape sur les hauteurs de Nice. Et si ces deux victoires se ressemblent, le Français a refusé de les comparer au micro de francetvsport : "Cela n'a rien à voir avec l’année dernière, je n'avais pas annoncé grand chose aujourd'hui. J'avais à cœur de bien faire. J'avais prévenu l'équipe de durcir le final pour tenter quelque chose. Je n'avais rien à perdre".

"Je voulais juste dédier cette victoire à mon papa, ça me tenait à coeur et je suis heureux d'y être arrivé"

Rien à perdre, ou plutôt tout à gagner pour celui qui n’était pas encore monté sur la première marche d’un podium cette saison. "Aujourd'hui, j'ai couru l'étape comme une Classique avec un final qui me correspondait bien. J'ai pris mes responsabilités. L'équipe a fait un grand travail(...) Concrétiser, ça fait du bien. La victoire me manquait", a-t-il poursuivi.   Il a également tenu à dédier cette victoire à son père, disparu en juin dernier : "C'est toujours une émotion spéciale de gagner sur le Tour mais là, c'est une année particulière. Je n'ai pas gagné une course depuis le début de la saison mais j'ai toujours continué à travailler dur malgré les moments difficiles. Je voulais juste dédier cette victoire à mon papa, ça me tenait à coeur et je suis heureux d'y être arrivé".
  

Nul doute que son père serait fier de Julian Alaphilippe aujourd’hui, qui s’empare une nouvelle fois du maillot jaune, après l’avoir porté sur 14 étapes l’été dernier. Forcément, son sélectionneur Thomas Vœckler, également consultant francetvsport, n’a pu s’empêcher de lui demander s’il allait de nouveau s’accrocher à ce maillot : "L’optique c’est de prendre ce Tour au jour le jour. Forcément le maillot jaune c’est une fierté, ça se défend, ça se respecte. On va le défendre avec honneur. Mais il faut rester lucide : l’objectif en arrivant ce n’était pas de viser le général. Après, c’est sûr que je n’ai pas envie de le rendre demain". Alors Julian, c’est reparti pour un Tour ?