Tour de France : Immense Pogacar, vainqueur surprise à la Planche des Belles Filles et nouveau maillot jaune !

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Pogacar

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Enorme coup de tonnerre sur la route du Tour de France ! Primoz Roglic a perdu le maillot jaune à la veille de l’arrivée sur les Champs-Elysées. Grand favori du contre-la-montre de la Planche des Belles Filles, Roglic s’est écroulé sous la menace de Tadej Pogacar (UAE Emirates), vainqueur après un chrono époustouflant et nouveau maillot jaune.

Historique. Inimaginable. Invraisemblable. A l’issue d’un contre-la-montre ahurissant, Tadej Pogacar (UAE Emirates), 21 ans, a réalisé une des performances les plus mémorables de l’histoire récente du Tour de France en remportant à la surprise générale l'étape finale entre Lure et la Planche des Belles Filles. Deuxième à 57 secondes de Primoz Roglic (Jumbo-Visma) au départ, Pogacar termine la journée avec plus d’une minute d’avance au classement général et s’empare du maillot jaune à la veille de l’arrivée sur les Champs-Elysées. Incroyable. 

Le show Cavagna

Avant cela, ce chrono sur les terres de Thibaut Pinot avait cruellement manqué de folie, alors que Rémi Cavagna, maillot de champion de France du contre-la-montre sur le dos, avait éteint toute concurrence quasiment d'entrée. Les candidats à la victoire d’étape se sont fait discrets, certainement épuisés par les trois semaines de Tour. A domicile, Thibaut Pinot a lui tout donné, poussé par ses proches et sa région sur les routes qu’il connaît mieux que personne. De quoi signer le sixième temps provisoire. Juste après l’arrivée du franc-comtois, les choses sérieuses commençaient.

Vêtu du maillot noir-jaune-rouge de champion de Belgique du contre-la-montre, Wout Van Aert (Jumbo-Visma) s’élançait à la poursuite du meilleur temps de Rémi Cavagna. Le Belge pointait à 39 secondes de retard au premier intermédiaire, avant d'accélérer le rythme et de combler son retard. Si bien qu’au pied de la Planche des Belles Filles, Van Aert affichait 6 secondes d’avance sur Cavagna. Au sommet, il prenait la tête de l’étape avec 28 secondes, et filait vers une troisième victoire sur ce Tour, à moins que son équipier Tom Dumoulin (Jumbo-Visma) ne lui grille la priorité.

Pogacar entre dans l’histoire

Plus que la bataille pour la victoire d’étape, c’est la lutte pour le maillot jaune et la victoire finale qui ont dynamité cette fin de contre-la-montre. Et pour cause : au premier temps intermédiaire, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) avait concédé 13 secondes à Tadej Pogacar (UAE Emirates). Pour rappel : le second comptait 57 secondes de retard au départ. Impressionnant, le dauphin du général surclassait même Miguel Angel-Lopez (Astana), parti devant lui. Derrière, Primoz Roglic accusait le coup, à la surprise générale, lui le spécialiste du contre-la-montre. Tendu, à mi-parcours il ne comptait plus que 30 secondes d’avance sur Pogacar, se rappelant peut-être des victoires de ce dernier lors des contre-la-montre aux championnats de Slovénie 2019 et 2020.

Au pied de la Planche des Belles Filles, Pogacar changeait de vélo et voyait son retard fondre : il ne pointait plus qu'à 21 secondes. Pendant ce temps, Tom Dumoulin (Jumbo-Visma) prenait la tête de l’étape, mais son équipe n’avait d’yeux que pour Primoz Roglic, sur le point de perdre son maillot jaune, et qui, lui aussi, changeait finalement de vélo après quelques mètres dans l’ascension finale. Mais ce changement de stratégie arrivait trop tard : l’écart au classement général devenait infime et la panique s'emparait du maillot jaune.

à voir aussi Tour de France : Primoz Roglic est-il trop gestionnaire ? Tour de France : Primoz Roglic est-il trop gestionnaire ?

La bascule a eu lieu à 4km de l’arrivée : Roglic passait virtuellement en deuxième position. Le tournant de ce Tour de France 2020. Le Slovène venait alors de perdre la Grande Boucle au profit de son jeune compatriote Tadej Pogacar, qui terminait plus d’une minute devant Tom Dumoulin. Une performance aussi inattendue qu’historique pour le jeune prodige slovène, vainqueur de sa troisième étape sur ce Tour 2020, et qui enfile au passage le maillot à pois et donc le maillot jaune. Et ce, à la veille de l’arrivée sur les Champs-Elysées : un coup de maître. Un coup de massue pour Roglic, relégué à plus d’une minute au général au terme de ce chrono complètement fou. En cinq arrivées à la Planche des Belles Filles, c'est la cinquième fois que le maillot jaune change d'épaules.