Tour de France : Du plat mais que sur le papier... la 14e étape en questions

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Thomas de Gendt
Thomas de Gendt va-t-il encore nous gratifier d'une folle échappée ? | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Transition attendue lors de la 14e étape du Tour de France 2020 entre Clermont et Lyon ce samedi. Après les volcans d'Auvergne et avant le Grand Colombier, les coureurs vont s'écharper sur un parcours accidenté propice à une échappée.

♦ Quel profil ?

Catégorisée "étape de plat" par ASO, la 14e journée de bataille de ce Tour de France ne le sera absolument pas. Pas moins de 5 ascensions répertoriées parsèment les 194 km de course prévus ce samedi (un total de 18km de montée, sans compter les difficultés non répertoriées). Les pourcentages ne seront cependant pas terribles et un sprinteur endurant pourrait passer les bosses pour tenter de jouer la gagne à Lyon. Comme l'étape est catégorisée "étape de plat", 70 points seront attribués au vainqueur.

Tour de France : Du plat mais que sur le papier... la 14e étape en questions
© LeTour.fr

♦ Quels pièges ?

Lors de la 12e étape, arrivée à Sarran, certaines équipes de sprinteurs y ont cru. La Bora-Hansgrohe avait roulé en pensant pouvoir mettre sur orbite son sprinteur Peter Sagan, mais la pente était trop raide, même pour lui. Baroudeurs, sprinteurs, puncheurs, les équipes devront choisir sur quel type de coureur s'appuyer. Le scénario et l'issue de cette étape sont assez imprévisibles.

♦ Quel coureur à suivre ?

Comme on peut se dire que les équipes de sprinteurs ne prendront pas tous les risques et ne pourront pas rouler à fond, au risque de mettre leur leader dans le rouge, on peut imaginer qu'un baroudeur a de bonnes chances de parader à Lyon. Et qui dit baroudeur, dit forcément Thomas de Gendt (Lotto Soudal). Le Belge avait d'ailleurs levé les bras pas très loin de Lyon en 2019, à Saint-Etienne. Sa forme semble ascendante et il n'a pas encore jeté beaucoup de forces dans la bataille.

♦ L'oeil de Yoann Offredo :

Ici, on devrait voir des coureurs comme Alaphilippe parce que ce sont des terrains vallonnés où les organismes vont être soumis à rude épreuve. On devrait voir un très beau spectacle, peut-être même plus qu’en haute montagne.

♦ Quels horaires ? 

13h00 : Début de la retransmission télé sur France 3
13h20 : Départ de Clermont-Ferrand
14h04 : Sommet de la Côte du Château d'Aulteribe (4e catégorie)
14h11 : Sprint intermédiaire de Courpière
14h53 : Sommet du Col du Béal (2e catégorie)
15h27 : Sommet de la Côte de Courreau (3e catégorie)
17h31 : Sommet de la Côte de la Duchère (4e catégorie)
17h38 : Sommet de la Côte de la Croix-Rousse (4e catégorie)
17h45 : Arrivée prévue à Lyon