Nacer Bouhanni

Tour de France: Cofidis sans Bouhanni sauf s'il est champion de France

Publié le , modifié le

Contraint à l'abandon dès la 2e étape du Crtérium du Dauphiné, Nacer Bouhanni (Cofidis) ne sera sans doute pas sur les routes du Tour de France cet été. "Rien n'est définitif mais le Dauphiné, comme le Tour de Suisse, est une base de travail solide pour le Tour, c'est un point de passage presque obligatoire pour le Tour", a expliqué Cédric Vasseur, le manageur de l'équipe nordiste. Mais il reste une issue: un maillot bleu-blanc-rouge.

"Un titre de champion de France peut changer la donne, pour Nacer ou pour un autre coureur. En 22 ans d'existence, Cofidis n'a jamais gagné ce titre et si nous avons le champion de France, quel qu'il soit, il ira au Tour". Cédric Vasseur aimerait bien avoir le porteur du maillot bleu-blanc-rouge durant le mois de juillet. Dans le discours du manageur sportif de l'équipe Cofidis, c'est la seule porte de sortie pour Nacer Bouhanni pour participer à son 4e Tour de France. Champion de France en 2012, 2e en 2014 comme en 2017, il pourrait être un bel atout sur le tracé du championnat de France cette année à La Haye-Fouassière, près de Nantes. Mais l'arrivée est précédée par une dernière ascension, à 1200m de la ligne. 

Et surtout, Nacer Bouhanni court toujours après les performances. "Ce qui lui manque ? Si on le savait... Il a bien travaillé et on sait qu'il a les capacités physiques. Peut-être est-ce le mental qui dit stop à un moment donné, peut-être a-t-il besoin de travailler un peu plus à ce niveau", glisse Cédric Vasseur. Ecarté de l'équipe pour le Tour la saison passée, le sprinteur pourrait-il encore regarder le Tour à la télévision cette année ? "On avait beaucoup d'espoirs, ça s'était bien passé au Tour de Californie (en mai) et, là, il est obligé de mettre pied à terre le deuxième jour", rappelle Vasseur. C'est aussi lors de la 2e étape du Critérium cette semaine que le coureur s'est arrêté. "A moins d'un gros retournement de situation... Rien n'est définitif mais le Dauphiné, comme le Tour de Suisse, est une base de travail solide pour le Tour, c'est un point de passage presque obligatoire pour le Tour".